Son frère et sa mère terrés dans un chalet à l’abri des bombardements

Photo de Jean Tremblay
Par Jean Tremblay
Son frère et sa mère terrés dans un chalet à l’abri des bombardements
Vasyl Gorbenko, Jeannois d’origine ukrainienne, son frère, Volodimit, et sa mère, Anna, qui ont déménagés dans un chalet situé à 70 kilomètres de Kiev pour se protéger des bombardements. (Photo courtoisie)

Chaque jour, Vasyl Gorbenko, un Ukrainien d’origine qui vit à Saint-Prime, communique avec sa mère et son frère qui ont quitté le théâtre sanglant de Kiev pour déménager dans leur chalet situé à quelque 70 kilomètres de la capitale. Vivre « au jour le jour » n’aura jamais été aussi vrai pour cette famille.

« Mon frère Volodimit vit avec ma mère Anna. Le 24 février dernier, ils ont quitté leur appartement de Kiev. Depuis ce temps, Volodimit fait partie de la défense territoriale. Ils patrouillent, arme au poing, dans les rues de l’endroit pour tenter de démasquer des espions russes », relate Vasyl Gorbenko.

Pour la sécurité des membres de sa famille, il désire garder secret le nom du village où ils vivent. « J’aime mieux ne pas vous le dire pour leur sécurité. »

Situation difficile

Malgré qu’ils se retrouvent dans un endroit relativement tranquille, Vasyl avoue vivre des moments anxieux et difficiles. Il craint pour la sécurité de ses proches et espère de tout cœur que cette guerre cesse au plus vite.

« Ils entendent des bombardements qui ont lieu près de l’endroit où ils vivent. Par contre, dans leur secteur, ils n’ont pas été encore touchés par des bombes. Les gens qui s’y trouvent peuvent encore obtenir les besoins de première nécessité comme la nourriture et l’eau potable. Toutefois, tout peut changer d’une journée à l’autre », raconte-t-il.

Leur pays c’est l’Ukraine

Dans ce contexte de guerre et de terreur, Vasyl a proposé à sa mère et son frère de venir le trouver au Canada, mais ils ont refusé.

« Pour eux, leur pays c’est l’Ukraine et ils veulent y demeurer. Même si le pays est en guerre, leur idée ne changera pas, » explique Vasyl Gorbenko.

Ce dernier mentionne que son père est décédé il y a quelques années et que d’autres membres de sa famille vivent toujours en Ukraine.

« J’ai des oncles et des tantes qui vivent en Ukraine. Je n’ai pas de nouvelles d’eux pour le moment. »

Partager cet article