Une nouvelle ligne de transport de 735 kV entre la Côte-Nord et Saguenay

Par dominiquesavard
Une nouvelle ligne de transport de 735 kV entre la Côte-Nord et Saguenay

<![CDATA[

ÉNERGIE. Hydro-Québec construira une nouvelle ligne de transport de 735 kV (kilovolt) entre la Côte-Nord et le Saguenay. Cet investissement devrait coûter de 600 à 650 millions de dollars.

« Le but de la ligne est de maintenir notre fiabilité de réseau, de renforcer le corridor Manic-Québec (vent, givre, verglas), de réduire les pertes électriques et d’améliorer la flexibilité d’exploitation du réseau », explique Marie-Claude Lachance, conseillère-relations avec le milieu et responsable du projet de ligne 735 kV Micoua-Saguenay chez Hydro-Québec.

Mme Lachance précise que la ligne 735 kV représente le plus haut voltage de ligne de transports sur le réseau principal d’Hydro-Québec. Il s’agira de la 14e ligne du réseau, 12 sont en service et une est actuellement en construction, Chamouchouane-Bout-de-l’Île.

« Sur la Côte-Nord, on est en diminution de la consommation de l’électricité depuis 2011 et plus au sud, dans les centres de consommation, on a eu la fermeture des centrales thermiques de Gentilly-2 qui amène à devoir transporter plus d’énergie vers le sud, vers nos centres de consommation. La solution optimale du point de vue technique et économique est celle de la nouvelle ligne à partir de Micoua jusqu’à Saguenay. »

Retombées économiques

Les retombées économiques régionales pour cette ligne de transport sont estimées à environ 15% du coût du projet. Ces retombées sont notamment attribuables à l’obtention de contrats par des entreprises régionales, la mise en place d’un bureau de chantier, l’hébergement local, la main-d’œuvre régionale.

Par ailleurs, la zone d’étude s’effectue au départ du poste de Micoua jusqu’au poste de Saguenay. Les contraintes techniques, environnementales, agriculture, végétatives et fauniques à analyser sont nombreuses.

Première phase

 

« Nous sommes dans la première phase. On recueille l’information sur le terrain. Dès l’automne, on va revenir voir les gens pour présenter les variantes de tracés. À ce moment-là, les citoyens concernés par le projet seront invités à venir nous rencontrer, à nous faire part de leurs préoccupations », précise Marie-Claude Lachance.

Ensuite, vers l’hiver 2017, Hydro-Québec compte arriver avec la solution retenue et la présenter aux gens. Encore une fois, on va recueillir de l’information et les préoccupations. L’étude d’impact sera déposée au gouvernement en 2018 et le début de la construction suivra en 2019, pour une mise en service, en 2022.

Échéanciers

-Printemps 2016: Information générale et consultation

-Automne 2016: Information-consultation de la population

-Hiver 2017: Information sur la solution retenue

-2018: Dépôt de l’étude d’impact sur l’environnement

-2018-2019: Autorisations gouvernementales

-2019: Construction

-2022: Mise en service

Étapes de construction d’une ligne

1. Amélioration des accès

2. Déboisement de l’emprise

3. Approvisionnement des matériaux

4. Distribution des matériaux sur la ligne

5. Mise en place des fondations

6. Assemblage et montage des pylônes

7. Déroulage des câbles

8. Inspection

9. Remise en état des lieux et enlèvement des ponts

]]>

Partager cet article