Val-Jalbert prolongera sa saison jusqu’à la mi-octobre

Photo de Jean Tremblay
Par Jean Tremblay
Val-Jalbert prolongera sa saison jusqu’à la mi-octobre
Encore cette année, il y aura une forte affluence dans les terrains de camping. Pour certains ce sera une année record. (Photo archives)

Pour une troisième année consécutive, les réservations pour les places de camping ont été prises d’assaut. À tel point que le Village historique de Val-Jalbert ajoutera deux semaines, à sa saison 2022, pour accommoder la clientèle.

Pour certains terrains de camping, il faudra attendre à l’automne pour planter sa tente ou installer son véhicule récréatif. C’est le cas au camping de Val-Jalbert, où l’on affiche presque complet.

Habituellement, le site historique ferme ses portes à la fin de septembre. Il en sera différent pour la prochaine saison.

« Cette année, compte tenu de l’affluence croissante des campeurs nous prolongerons nos activités de deux semaines, soit jusqu’à la mi-octobre », confirme Charles Desbiens, coordonnateur ventes et marketing au Village historique de Val-Jalbert.

« Pour bénéficier des trois services (eau, électricité et vidange), il reste quelques rares places pour la saison estivale. Ceux qui désirent séjourner au camping doivent penser à l’automne. »

Le coordonnateur est d’avis que l’affluence pour la saison de camping sera supérieure cette année. La rétention des campeurs est également au rendez-vous.

« Habituellement, on ouvre les réservations à partir janvier ou février pour l’été qui vient. Pour la prochaine saison, on a débuté la prise de réservations depuis juin 2021. De plus, on constate, cette année, que les gens réservent pour des séjours plus longs qu’à l’habitude. »

On réserve tôt

La situation est différence au Camping Saint-Félicien et au Camping Saint-Prime où l’on peut encore accommoder la clientèle sur presque toute la saison.

« Les demandes de places de camping pour 2022 ont débuté l’an dernier. Souvent dès qu’un client retournait chez lui il rappelait quelques jours plus tard pour réserver son terrain en 2022. Toutefois, depuis janvier les réservations sont plus importantes », explique Dany Tremblay, directrice générale du Camping Saint-Félicien et du Camping Saint-Prime.

« Ça va ressembler aux deux dernières saisons. Les téléphones sonnent beaucoup, mais il reste encore des places pour la prochaine saison », ajoute-t-elle.

Partager cet article