Zone à risque d’érosion et de mouvement de sol : Des citoyens de Saint-Félicien en ont assez

Photo de sergetremblay
Par sergetremblay
Zone à risque d’érosion et de mouvement de sol : Des citoyens de Saint-Félicien en ont assez

<![CDATA[

Des résidents du boulevard Sacré-Cœur, à Saint-Félicien, en ont assez de voir leurs terrains classés comme zone à risque d’érosion ou de mouvement de sol alors qu’aucun incident n’a jamais été recensé. C’est ce qu’a fait valoir le porte-parole de ce groupe de citoyens, Philippe Gagnon, lors de la dernière séance publique du conseil municipal.

Situés en bordure de la rivière Ashuapmushuan, les terrains en question sont considérés comme étant à risque d’érosion ou encore de mouvement de sol. Cette situation entraîne des difficultés pour les propriétaires en plus de diminuer la valeur de leur propriété.

« J’ai voulu me bâtir une remise, mais je ne peux pas parce qu’on me dit que ça pourrait rendre le terrain instable. Par contre, mon camion a passé l’été stationné sur mon terrain près de la rivière, et ça j’ai le droit. Ça ne fait pas de sens. En plus, si demain matin je décidais de vendre, je suis forcé de demander un prix plus bas », explique Philippe Gagnon.

Ce dernier soutient que sa résidence a 80 ans et que jamais le terrain n’a bougé. La zone à risque en question a en outre été réduite au cours des dernières années. « La zone a été réduite pour permettre à des projets qui impliquent beaucoup d’argent de se réaliser, mais les citoyens ordinaires qui n’ont pas d’argent sont encore pris avec le même problème », prétend Philippe Gagnon, qui déplore que ce dossier traîne depuis de longues années.

Le maire de Saint-Félicien, Gilles Potvin, a accueilli les propos de Philippe Gagnon avec une certaine ouverture. Une rencontre avec la direction générale de la municipalité a été promise à courte échéance. —S.T.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires