Jeudi, 18 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 26 s

La Doré investit dans son parc industriel

Jean Tremblay
Le 20 juin 2024 — Modifié à 09 h 26 min le 20 juin 2024
Par Jean Tremblay - Journaliste

À La Doré, les élus ont décidé d’autoriser un emprunt de 480 780 $ pour bonifier le parc industriel de la localité.

« On désire le mettre au goût du jour en ajoutant un chemin et le service d’aqueduc pour la nouvelle zone industrielle. Présentement, on a un parc industriel où l’on retrouve deux entreprises, mais on ne sait pas par où passer pour y entrer. Ces travaux vont le rendre plus attrayant et va permettre d’accueillir jusqu’à six entreprises supplémentaires », explique le maire de La Doré, Ghislain Laprise.

Par ailleurs, la survie de l’épicerie Bonichoix a refait surface lors de la dernière séance du conseil municipal qui s’est tenue le lundi 3 juin dernier.

« La municipalité a consenti une aide de 12 500 $ à l’organisme Promotion La Doré qui travaille, entre autres, à la survie de l’épicerie. Le montant qu’on leur verse provient du fonds d’aide de la MRC Domaine-du-Roy. On veut ainsi les aider à poursuivre leurs travaux pour sauver l’épicerie. »

Chemin hors norme

Les élus ont également adopté une résolution en appui à Produits Forestiers Résolu (PFR) qui désire aménager un chemin hors normes, dans le secteur de la Branche-Ouest.

« Ils ont des contraintes avec les normes de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ). Ça fait plusieurs fois que PFR essaie d’obtenir l’autorisation de procéder. Ils nous ont fait savoir que si ça ne fonctionne pas, cette fois-ci, ils abandonneraient le projet. »

En 2021, la municipalité avait adopté une résolution d’appui à ce projet.

Le tracé proposé a été établi de concert avec les propriétaires des lots concernés afin de déterminer l’endroit qui a le moins d’impact sur les activités agricoles. On désire également éviter de morceler des lots et des superficies en culture en utilisant, au maximum, les chemins existants sur les propriétés privées.

Toujours selon le maire, le projet, s’il se réalise, réduira considérablement la circulation des véhicules lourds sur l’avenue des Jardins jusqu’à l’usine de PFR. Il permettrait également de diminuer d’autres inconvénients tels que le bruit, la poussière et les bris potentiels aux infrastructures routières existantes.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES