Samedi, 20 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 33 s

Retour du tirage au sort de terrains de villégiature

Louis Potvin
Le 26 avril 2022 — Modifié à 07 h 45 min le 26 avril 2022
Par Louis Potvin - Rédacteur en chef

Après un moratoire de deux ans, la MRC du Domaine-du-Roy va aménager une banque de terrains en villégiature afin de répondre à la demande.

« C’est une quinzaine de terrains qui devraient être tirés au sort. Avant la pandémie, nous avions décidé d’attendre avant de proposer de nouveaux terrains, car la demande n’était pas forte. Avec la pandémie, ça a changé et nous recevons beaucoup de demandes. C’est pour cette raison que nous allons de l’avant », exprime le préfet, Yanick Baillargeon.

En effet, au cours des derniers mois, la MRC a reçu beaucoup d’appels et de courriels de personnes intéressées par des terrains.

Au contraire des terrains accordés il y a quelques années, la MRC a ciblé des secteurs moins loin des municipalités afin de les rendre plus attrayants. Un ou deux espaces seront aménagés par lac. Les endroits précis ne sont pas déterminés pour l’instant, mais plusieurs secteurs situés entre la Branche Ouest et Lac-Bouchette ont été cartographiés.

« Nos gens vont se rendre sur le terrain pour voir si les secteurs sont adéquats et une liste sera soumise au ministère de la Faune et des Parcs et la SEPAQ réalisera le tirage à l’automne 2022. »

Respect avec Mashteuiatsh

Par ailleurs, les élus de la MRC ont reconduit l’entente de collaboration et de respect mutuel avec la communauté de Mashteuiatsh. Cette entente avait été élaborée à la suite de propos tenus par l’ex-maire de Roberval, Guy Larouche, concernant les Pekuakamiulnuatsh.

« Nous avons eu une rencontre et nous avons parlé de plusieurs dossiers de partenariat, notamment de nature économique. Nos relations sont très cordiales et nous avons tout intérêt à travailler ensemble. Nous avons donc convenu de nous rencontrer deux fois par année. »

Lors de cette rencontre, il a été question de la protection du caribou forestier. « À titre de président de l’Alliance forêt boréale, nous avons des divergences d’opinion sur le sujet, mais nous en avons parlé avec franchise. On s’entend tous les deux sur l’importance de la Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards afin de pouvoir faire valoir chacun nos points de vue. »

Autre sujet d’importance qui a été discuté, celui de la modification du tracé de la voie ferrée pour contourner la communauté et l’aménagement d’un parc industriel en bordure de la route régionale.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES