Actualités

Temps de lecture : 1 min 36 s

La popularité de la pêche ne démord pas dans la région

Jean-Philippe Tremblay
Le 23 mai 2023 — Modifié à 13 h 46 min le 23 mai 2023
Par Jean-Philippe Tremblay - Journaliste

La popularité de la pêche ne démord pas dans la région

La popularité de la pêche sportive dans la région continue d’être en constante augmentation. C’est d’ailleurs ce que constate Samuel Blackburn, directeur général et copropriétaire de Pronature Blackburn de Jonquière, Chicoutimi, Roberval, Alma et Dolbeau-Mistassini.

« La pêche est en constante augmentation depuis 2-3 ans. Les pêcheurs étaient prêts très tôt cette année, et on le constate dans nos ventes. Même avec une température moins clémente, les pêcheurs sont au rendez-vous pour le début de la saison », explique-t-il.

À la suite des sommets atteints durant la pandémie, l’enthousiasme envers la pêche reste encore particulièrement marqué.

C’est un constat que partage Éric Lapointe, propriétaire du Chasse et pêche Écotone de Chicoutimi, qui observe que les ventes liées aux activités de pêche sont de plus en plus importantes.

« On parle d’environ 15 à 20% de nos ventes qui sont liés à la pêche, ce qui est assez impressionnant. On constate également que les nouveaux pêcheurs sont prêts à mettre de plus gros montants de départ, ils s’équipent avec de la plus grande qualité. C’est une tendance qui semble d’ailleurs gagner en importance », mentionne-t-il.

On peut dire que le nombre d’adeptes est de plus en plus élevé dans la région, ce qui se traduit par des investissements plus importants.

Des statistiques éloquentes

Les données du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs le démontrent clairement : les ventes de permis de pêche sont en constante hausse depuis cinq ans au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

De 52 530 permis vendus en 2018-2019, on est passé à 57 064 en 2021-2022.

Pour l’année en cours, 47 603 permis avaient été vendus en date du 25 avril, soit quelques semaines avant l’ouverture de la pêche. Si la tendance se maintient, le nombre de permis vendus devrait dépasser l’année précédente avant même la fin du mois de mai.

De plus, selon l’étude sur les Retombées économiques des activités de chasse, de pêche et de piégeage au Québec publiée en 2020, les impacts économiques sur le PIB et sur l’emploi des dépenses des pêcheurs dans la région administrative de Saguenay–Lac-Saint-Jean ont été estimés à environ 44,3 M$ en 2018.

Toujours selon la même étude, les secteurs d’activité liée à la pêche créeraient 547 emplois dans la région. D’ailleurs, ces dernières données seraient en hausse constante au cours des dernières années dans la région.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES