Artiste-photographe robervalois à la présidence des expositions au Canada : Martin Gaudreault réalise une première régionale

Denis Hudon
Artiste-photographe robervalois à la présidence des expositions au Canada : Martin Gaudreault réalise une première régionale

L’artiste et photographe robervalois Martin Gaudreault  est le premier au Saguenay-Lac-Saint-Jean à être élu à la présidence des expositions pour le Canada au sein du conseil d’administration de la Société des artistes canadiens (SAC).

L’assemblée générale annuelle de l’organisme qui devait avoir lieu à Toronto le 6 juin dernier s’est plutôt tenue via la conférence Zoom, en raison de la COVID-19.

« Je voulais m’engager davantage et aider à mieux faire connaître nos artistes d’un océan à l’autre. C’est très motivant aussi de voir le travail d’autres artistes et les entendre parler de leur art. J’aurai l’occasion d’en rencontrer plusieurs lors des expositions que je m’apprête à coordonner pour les années 2021 et 2022 ».

La SAC organise généralement trois grandes expositions dans l’année au pays, dont une virtuelle sur son site Internet. Une autre exposition doit se tenir en Alberta et une autre soit au Québec soit dans les provinces maritimes.

La SAC est un organisme national qui se consacre à accroître la visibilité et la stature des arts visuels. Martin Gaudreault agira comme un coordonnateur des expositions et entend mettre toute l’énergie nécessaire à faire connaître le plus large éventail de médiums artistiques.

Faire rejaillir nos artistes

Le nouveau président des expositions admet que la pandémie, qui a forcé la fermeture des musées jusqu’à tout récemment encore, est venue jouer un tour aux artistes exposants et par le fait même au public.

Même si la plupart des expositions qui se déroulent généralement dans les grands centres urbains d’un bout à l’autre du pays, le Robervalois fait remarquer que certaines ont débordé les grandes agglomérations.

Il n’exclut pas de planifier une exposition d’envergure de la SAC en dehors des sentiers habituels. Et pourquoi pas dans la région? Martin Gaudreault rappelle le succès remporté en 2018, à Alma, lors de l’Exposition Signatures par l’institut des arts figuratifs.

« Ça démontre qu’il est possible de présenter dans la région des expositions d’envergure. On peut s’en inspirer, en tout cas je ne ferme pas la porte », dit Martin Gaudreault.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des