Gabriel Bouchard : né sous une bonne étoile

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Gabriel Bouchard : né sous une bonne étoile

<![CDATA[

MUSIQUE. À 18 ans, Gabriel Bouchard a l’attitude, le style, la maturité et le talent pour entamer une carrière musicale. Le jeune homme de Saint-Prime commence à se démarquer, mais il souhaiterait que plus de portes s’ouvrent à lui afin de se faire connaître.

Récemment, Gabriel Bouchard a décroché deux prix importants lors de la Bourse Objectif Scène 2016. Le prix Festival de la chanson de Saint-Ambroise lui permettra de passer directement à la demi-finale de la catégorie « Auteur-compositeur-interprète », au Festival de la chanson de Saint-Ambroise en août prochain. Le prix Télé-Québec, quant à lui, permettra à Gabriel Bouchard d’être au cœur d’une capsule produite par Télé-Québec et diffusée sur La Fabrique culturelle.

« Quand j’ai participé à ce concours, je n’avais en tête que la Bourse de 2 000 $. Par contre, en réfléchissant, je me rencontre de l’importance des prix qui m’ont été attribués. Mon but c’est de jouer de la musique devant du monde, de faire connaitre ma musique et d’en vivre. Je ne veux pas avoir un « hit ». Je veux avoir une belle carrière et avoir des spectateurs fidèles. Ces deux prix vont me donner la chance de jouer devant des gens de l’industrie et vont certainement m’ouvrir des portes », explique-t-il.

Celui-ci décrit avec euphorie sa participation à la Bourse Objectif Scène.

« J’ai pu jouer avec mon père à la batterie et Flap à la basse. Avec ces deux vétérans, j’ai assuré. Habituellement, j’arrive avec seulement ma guitare ou le drum à mes pieds, mais là avec des musiciens c’était toute autre chose. C’était un niveau de plus, et c’est vers celui-ci que je souhaite aller », mentionne-t-il.

Une carrière établie

Gabriel Bouchard a grandi dans l’univers de la musique. Son père, Pierre Bouchard, a eu une carrière de batteur au sein de plusieurs formations québécoises. De plus, Saint-Prime est une plaque tournante pour plusieurs artistes de la relève.

« Pendant une période de ma vie, je m’en voulais presque d’être né là! Je me disais que je ne pourrais jamais me faire connaitre. Je rêve de Montréal, mais je ne peux pas cacher que j’ai les pieds au bon endroit actuellement afin de commencer ma carrière. Le Garage à Noël, le Vieux-Couvent et le Coup de Grâce, Saint-Prime est officiellement une plaque tournante », raconte Gabriel Bouchard.

Aujourd’hui, le jeune homme souhaite aller recruter quelques fans au Saguenay afin de faire avancer sa carrière. À la suite de sa prestation à la Bourse Objectif Scène, il a été cédulé pour un spectacle au Bar à Piton.

« Je veux plus que tout faire carrière. Je ne m’intéresse pas au Cégep. Je ne souhaite pas une petite carrière. Je ne veux pas avoir qu’un succès et seulement un groupe. Je veux faire de la musique et en vivre. Je pourrais manger uniquement des toasts, mais je veux en vivre », lance-t-il.

Pas de routine

Le jeune homme est prêt à saisir toutes les opportunités. Dans un style rock, folk et blues, il écrit, compose et interprète des chansons majoritairement tristes. C’est l’une des raisons qui lui laisse dire qu’il doit éviter la routine.

« Je lis, je veux voyager, je veux apprendre des choses et ainsi éviter de parler des mêmes sujets. Je n’ai que 18 ans, je sais que j’ai le temps de découvrir plein de choses qui me permettront de me renouveler musicalement », mentionne-t-il avec conviction.

Gabriel Bouchard espère que des portes s’ouvriront à lui prochainement. Celui-ci mentionne avoir suffisamment de matériel pour enregistrer son premier album, ne manque que l’opportunité.

]]>

Partager cet article