Rencontre historique pour les 40 ans du Mic-Mac

Rencontre historique pour les 40 ans du Mic-Mac

<![CDATA[

L’équipe du Mic-Mac a eu l’occasion de célébrer en compagnie des proches du comédien québécois Lionel Villeneuve lors d’un début de soirée officialisant le nouveau nom donné à la salle du Mic-Mac.

À entendre l’épouse du défunt comédien, Hélène Loiselle, elle aussi femme de théâtre, raconter l’histoire de son époux vécue à travers plusieurs personnages ayant marqué le cinéma et la télévision, le public ne pouvait que mieux saisir les raisons poussant le Mic-Mac à doter leur salle du nom du Lionel Villeneuve.

Natif de Roberval, celui-ci a commencé sa carrière au théâtre en commençant avec la troupe des compagnons de Saint-Laurent du père Émile Legault, en 1948. Ses interprétations de la dramaturgie de Michel Tremblay et de Françoise Loranger, pour ne nommer que ceux-là, sont mémorables. Dans les années 1950, il a participé aux premières émission de télé, notamment dans «La Pension Velder» et «Cap-aux-Sorciers». Au cinéma, avec les Brault et les Jutra, il joue dans des longs métrages comme «Étienne Brûlé gibier de potence : Le Père Jean-de-Brébeuf (1952)», «Mon oncle Antoine» (1971), «Louis-Hippolyte Lafontaine (1962)» et dans plusieurs autres jusqu’à «Cordélia», en 1980.

L’illustre personnage a côtoyé Charlotte Boisjoli, Françoise Faucher, Gabriel Gascon, Yves Létourneau, Guy Maufrette, Gilles Pelletier et, bien entendu, sa femme Hélène Loiselle qui ont joué à plusieurs reprises côte à côte. À la télévision, ses apparitions les plus récentes remontent à 1993, avec «La Montagne du Hollandais», «Tandem» (1989-1992), «L’or et le papier» (1989-1990). Il a aussi apparu dans «L’Or du temps» (1985-1993), «Picotine» (1972-1975», «Le Paradis terrestre» (1968-1972) et dans plus d’une trentaine d’autres émissions de télévision.

Fait à noter, le Mic-Mac a déjà eu l’honneur de recevoir M.Villeneuve. C’était en 1991, lors du 25e anniversaire de la troupe. Lui et son épouse étaient alors les présidents d’honneur.

La présidente du Mic-Mac, Francine Joncas, a déclaré, juste avant la bénédiction de la salle Lionel-Villeneuve effectuée par le diacre Alain Bilodeau, qu’elle se dit enchantée d’avoir pu côtoyer celui qu’elle considère comme le héros de son enfance.

Le maire de Roberval, Denis Lebel, a rendu hommage à Mme Loiselle et à la progéniture de M.Villeneuve, en remettant un drapeau de la Ville de Roberval. Il a souligné qu’il souhaitait que ce drapeau se transmette de générations en générations, afin de les descendants de M.Villeneuve gardent une trace du lieu d’origine du comédien. Un crayon conçu par l’artiste André Juillet a également été offert. Ce souvenir a été fabriqué dans un lilas ayant poussé sur la terre des Villeneuve. «On n’a pas nommé une rue Villeneuve à Roberval parce que c’était hors de sens. C’est la rue d’une famille qui compte un grand talent des artistes de notre ville», a déclaré M.Lebel.

Mme Loiselle était accompagnée de sa fille, Catherine Villeneuve et de ses petits-enfants, Nina Perez et Ariel Perez. La famille de M.Villeneuve et de Mme Loiselle compte cinq enfants et quatre petits-enfants. Les gens du Mic-Mac ont pu également côtoyer de nombreux cousins et cousines de la famille Villeneuve, ainsi que deux des sœurs de M.Villeneuve, Aldéa et Lucille.

]]>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des