De la relève à la ­Gazonnière de ­Normandin

Par Serge Tremblay
De la relève à la ­Gazonnière de ­Normandin
Sylvain St-Gelais et Jimmy Cantin, au centre, prennent la relève de Guy et Linda Dallaire à la Gazonnière de Normandin. (Photo : Trium Médias - Serge Tremblay)

Après plus d’une quarantaine d’années dans la famille ­Dallaire, la ­Gazonnière de ­Normandin change de main. Jimmy ­Cantin et ­Sylvain ­St-Gelais prennent la relève du commerce qui rayonne bien ­au-delà des frontières locales.

Guy ­Dallaire et sa sœur ­Linda étaient aux commandes de l’entreprise lancée par leur père ­Germain depuis 40 ans. Le temps était venu de passer le flambeau et un employé de longue date, ­Jimmy ­Cantin, ainsi qu’un ancien employé, ­Sylvain ­St-Gelais, ont montré leur intérêt.

« ­Nous remercions ­Guy et ­Linda de nous faire confiance pour reprendre les rênes de l’entreprise. Nous continuons avec la volonté d’offrir le même service à la ­Gazonnière de ­Normandin », font valoir les nouveaux propriétaires, qui ont conclu cette transaction il y a quelques semaines.

Services

La ­Gazonnière, c’est quelque 400 acres de terrains en culture de gazon avec un point de service à ­Normandin, bien évidemment, mais aussi à ­Alma. L’entreprise répond aux besoins à la fois des particuliers et des entreprises, et ce, bien ­au-delà de la région.

« ­Nous avons beaucoup de demandes du côté de ­Québec, même qu’on a été forcé de refuser des contrats à certains moments, précise ­Jimmy ­Cantin. Nous faisons beaucoup affaire avec des contracteurs qui font des travaux d’excavation et qui doivent faire de l’aménagement de terrain. »

L’entreprise offre également des engrais, de l’ensemencement hydraulique et des services de transport spécialisé.

« ­On offrait autrefois la pose de gazon à la main, mais on a dû interrompre le service. Je m’en occupais avec un autre employé qui est décédé, mais j’aimerais beaucoup que l’on relance ce service. »

Emplois

Sylvain ­St-Gelais et ­Jimmy ­Cantin reprennent en main une entreprise dont le portrait de ­main-d’œuvre est très stable. Les mêmes employés, de douze à quinze selon la période de l’année, sont fidèles au poste année après année.

« ­Je crois que tous nos employés sont ici depuis 20 ou 25 ans, lance ­Linda ­Dallaire. C’est vraiment une force que de pouvoir compter sur des employés qui sont fidèles. Ça a fait une grosse différence dans notre entreprise. »

Partager cet article