Sports

Temps de lecture : 2 min 8 s

Malgré un départ lent de l’hiver

Les relais de motoneiges voient passer beaucoup de monde

Denis Hudon
Le 14 février 2024 — Modifié à 08 h 00 min le 14 février 2024
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Les relais de motoneiges voient passer beaucoup de monde

Alors que les dirigeants de relais de motoneige étaient sur le qui-vive il n’y a pas si longtemps encore, voilà qu’ils ont retrouvé le sourire depuis quelques semaines. La neige est maintenant au rendez-vous.

Gérant au Relais des buttes de Saint-Félicien, Gaétan Jobin n’aurait jamais pu imaginer un tel achalandage, il y a à peine quelques semaines.

« Ça vire tempête en ce moment et avec notre fin de semaine portes ouvertes des 3 et 4 février, c’était monstrueux tellement il y avait du monde, des centaines de personnes. Il y avait des ski-doos et aussi des autos partout dans le stationnement », s’exclame-t-il tout heureux.

Il espère encore un peu plus de neige et juge que l’achalandage est revenu à son meilleur et qu’on a même repris le retard du début de saison. Il peut passer entre 300 et 500 personnes les week-ends.

« On voit beaucoup de motoneigistes de l’étranger, surtout en provenance des États-Unis. Le Relais des buttes est une sommité et reconnu partout. La saison est bien lancée et on est sur les chapeaux de roues en ce moment. Ça s’annonce pour une très belle saison. »

Maria-Chapdelaine

Le chalet du 49e à Notre-Dame-de-Lorette connait en ce moment un bon achalandage.

« On a commencé un peu plus tard cette année en raison de la neige tardive. Il fallait attendre une accumulation suffisante avant de voir les sentiers praticables. On a ouvert officiellement le 10 janvier, mais depuis on a repris le retard. Ça se passe bien », lance Louise de Launière du Comité de développement partenaire avec la Municipalité.

Le flux de motoneigistes est même plus fort que l’année dernière à pareille date. Le relais voit plus de gens la semaine qu’à l’habitude. Les fins de semaine, le nombre passe à 200 motoneigistes les samedis, selon elle.

« Même le lundi, c’est bon avec une clientèle qui provient surtout de l’extérieur de la région; de Chibougamau, de la Montérégie, mais aussi des Français et des Américains ». Louise de Launière croit que la situation géogrphique du chalet du 49e et les nouvelles infrastructures des dernières années y sont pour quelque chose ».

Relais Ski-Bee-Doo

Étonnamment, le Relais Ski-Bee-Doo à Saint-Gédéon a ouvert une semaine plus tôt cette année.

« On connaît de belles journées, particulièrement les fins de semaine. Ça va super bien jusqu’ici, mais c’est l’annonce de pluie qui nous inquiète un peu. On a beaucoup de touristes des États-Unis; du Colorado, du New Hampshire, des Français aussi », dit la copropriétaire avec son fils, Marjolaine Harvey.

Elle reconnaît avoir été inquiète jusqu’aux premiers jours de janvier à cause de l’absence de neige.

« C’est comme ça avec notre climat, on ne sait jamais d’avance ce qui nous attend. J’ai été agricultrice autrefois et j’ai appris à vivre avec la température. »

Selon Marjolaine Harvey, l’achalandage est légèrement en avance par rapport à la même période l’an dernier.

Sa clientèle provient principalement des quatre coins de la région et depuis les passerelles aménagées dans le Haut du Lac-Saint-Jean qui relient tous les sentiers fédérés, elle observe que les motoneigistes apprécient faire le tour du Lac. Elle ne serait pas surprise qu’il passe de 5 000 à 6 000 motoneigistes au terme de la saison.  

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES