De Mashteuiatsh à la Californie : Charles-Émile Duciaume connait du succès partout où il passe

Janick Émond
De Mashteuiatsh à la Californie : Charles-Émile Duciaume connait du succès partout où il passe
À sa saison recrue, Charles-Émile Duciaume a récolté six buts et 15 passes en 36 matchs. (Photo : courtoisie)

Après une première saison remplie de succès, le natif de Mashteuiatsh, Charles-Émile Duciaume s’apprête à amorcer sa deuxième saison chez les Fresno Monsters, en Californie, dans la United States Premier Hockey League (USPHL).

À sa saison recrue l’an dernier, le défenseur de 18 ans a récolté six buts et 15 mentions d’assistance, pour un total de 21 points en 36 matchs. Il a également été nommé joueur du mois chez les défenseurs en octobre dernier.

« Pour cette année, j’ai un rôle de vétéran déjà, mon rôle sera plus grand dans l’équipe cette année. J’ai donc aussi comme plan cette année de sortir encore plus fort pour faire tourner les yeux des recruteurs vers moi », mentionne Charles-Émile, qui occupe une place sur le top 4 des défenseurs de son équipe.

Parcours inattendu

Repêché par le Drakkar de Baie-Comeau dans la LHJMQ à l’été 2019, Charles-Émile Duciaume n’aurait pas imaginé à ce moment aller poursuivre sa carrière aux États-Unis.

« Je n’avais jamais vraiment évalué l’option d’aller jouer aux États-Unis avant que la COVID arrive. C’est à ce moment-là, quand tout a fermé et que le hockey était arrêté que l’option s’est présentée à moi et je l’ai saisie. »

« Mon agent avait déjà envoyé avant moi un autre joueur jouer en Californie, donc les contacts étaient déjà là. Le chemin était tracé pour moi afin que je puisse aller y poursuivre mon cheminement », ajoute-t-il.

Calibre

Se retrouver dans une nouvelle ligue, dans un autre pays, aurait pu demander un gros ajustement au défenseur jeannois. Mais au contraire, l’adaptation au calibre de jeu s’est très bien faite.

« Le calibre ici est un peu moins rapide que la LHJMQ, mais c’est beaucoup plus physique. Je dirais que la USPHL se situe entre le Junior AAA et la LHJMQ. »

Objectifs

Même s’il lui reste encore un maximum de trois saisons dans la USPHL, Charles-Émile souhaite faire tourner la tête des recruteurs dès cette année.

« Je veux poursuivre mes études ici, en plus de ma carrière d’hockeyeur, en rejoignant une université américaine. Je veux donner tout ce que j’ai cette saison pour recevoir des offres d’universités. Ensuite, on verra où ça me mènera. Je gravis les échelons un à la fois. »

Partager cet article