La 8e édition du Grand Défi Pierre Lavoie est lancée!

La 8e édition du Grand Défi Pierre Lavoie est lancée!

<![CDATA[

VÉLO. C’est sous la fameuse chanson fétiche de Pierre Lavoie, Where the streets have no name de U2 que plusieurs centaines de cyclistes ont donné leurs premiers coups de pédales dans le cadre de la 8e édition du Grand Défi Pierre Lavoie, lancée au quai d’escale de La Baie.

Ce sont donc 213 équipes de cyclistes qui vont accomplir 1 000 kilomètres à relais, d’ici dimanche. Cette année, la première étape sera probablement la plus difficile des huit éditions, selon Pierre Lavoie.

Le peloton quittait l’arrondissement de La Baie et se dirigeait ensuite vers la route 381 où les côtes de Charlevoix sont réputées pour offrir un défi considérable aux cyclistes. D’ailleurs, la côte du lac Ha! Ha! est reconnue comme l’une des plus abruptes de la province.

Plus difficile

Pierre Lavoie a précisé qu’il se faisait demander régulièrement quand le Grand Défi passerait par Charlevoix.

« On me disait: vous avez peur des côtes? Non, on n’a pas peur et on sera là. L’année passée, à Rimouski, il y avait une étape où on devait monter une côte assez importante et tout le monde a réussi à la faire. La côte du Lac Ha! Ha! est semblable, mais un peu plus longue et c’est ce qui m’a convaincu que l’on pouvait aller à Charlevoix», a souligné Pierre Lavoie, quelques secondes à peine avant le départ.

Tous les cyclistes se sont énormément entraînés pour participer au défi et, selon Pierre Lavoie, ce n’est pas évident de s’entraîner au Québec.

« On ressent l’énergie pure. Maintenant, on parcourt le Québec et on passe un message puissant […] C’est le Québec qui change, c’est le Québec de demain et on en est des contributeurs. On en est très fier et on va continuer. L’inconfort nous rend plus forts. Aujourd’hui, on est positif et on continue à construire le Québec », a-t-il soutenu.

Controverse

La controverse autour des cubes énergies n’a pas du tout découragé M. Lavoie ou les participants du Grand Défi.

Ces derniers lui ont d’ailleurs offert une ovation debout lors de son allocution du matin, à La Baie.

Questionné sur ses sentiments lors de l’ovation des cyclistes, Pierre Lavoie a indiqué qu’il avait compris que les gens veulent encore l’avoir comme chef et qu’il doit continuer.

« Je l’ai pris comme un gage de confiance en mes valeurs et en tout ce que je suis comme personne. Tous ces gens-là, je les ai sensibilisés, un à un, dans une conférence ou dans une activité et maintenant ils pédalent avec moi. Ils connaissent mon histoire. Ce n’est pas tout le monde qui connait mon histoire du début à la fin et quand on la connait bien, on sait que j’ai de bonnes valeurs et que je fais toujours tout avec intensité. Quand on a du succès, ça dérange et amène des contrecoups, mais on les gère et ça nous rend plus forts. »

Mentionnons que l’arrivée des cyclistes au stade olympique à Montréal est prévue pour 13h30, dimanche.

]]>

Partager cet article