Vélo2max se démarque sur la scène provinciale

Photo de Guillaume Pétrin
Par Guillaume Pétrin
Vélo2max se démarque sur la scène provinciale
Il y a de la relève au sein du club Vélo2max. (Photo courtoisie)

Le club Vélo2max ne compte pas un, mais bien deux champions québécois de vélo de montagne : Victor Verreault et Zack Dubois. Une forme de prouesse pour un club de petite taille.

Victor, 19 ans, est déjà bien connu dans le milieu tandis que Zack, 10 ans, impressionne déjà et est promis à un bel avenir s’il continue sur cette lancée.

Le jeune champion Zack Dubois progresse bien et est en pleine ascension dans le sport, lui qui a gagné toutes ses courses depuis la fin juin. (Photo courtoisie – FQSC – Louis Charland/la-shot.ca)

« On a Victor qui est un modèle pour les plus jeunes et on a Zack, qui fait partie de la relève. Victor est passé par là et maintenant, les deux sont champions », affirme fièrement le père de Zack, Jonathan Dubois. Ce dernier agit aussi comme entraîneur auprès des jeunes du club.

« C’est un petit club, comparativement à ceux des grands centres où il y a entre 75 et 80 coureurs et des centaines de membres additionnels dans le volet récréatif. De notre côté, on a quand même des athlètes qui ressortent du lot au provincial, même s’il n’y a pas beaucoup de monde ici. »

Il ajoute aussi que la qualité des installations que l’on retrouve à Saint-Félicien joue aussi en faveur de ceux qui se passionnent pour le vélo de montagne.

« Le sport est vraiment en santé ici. On a un des plus beaux centres au Québec. Il y a des gens qui ont pris ça en main, tant pour les camps de vélo Découverte que pour l’entretien des sen-tiers. »

Zack Dubois, 10 ans et champion québécois de crosscountry chez les atomes. (Photo courtoisie)

Zack, jeune champion

Zack Dubois est donc revenu du Mont Sainte-Anne couronné du titre de champion québécois de cross-country chez les atomes. La compétition avait lieu le lundi 2 septembre dernier.

« Il a gagné et s’est mérité le chandail de champion du Québec. On était content, car c’était la relève et les meilleurs jeunes de la province étaient tous là. C’est une grosse victoire, car c’est la plus importante course du Québec », a précisé le père.

Il mentionne que son garçon s’est entraîné fort et a mis tous les efforts pour réussir.

« C’était notre objectif. Ça représente entre 4 à 5 entraînements par semaine avec les courses. On en a fait 16 cet été. Il met beaucoup d’efforts les soirs de semaine, même en hiver. Il a un bon programme et il s’amuse là-dedans avec ses amis qui en font aussi. Il fait du vélo depuis l’âge de 4 ans. »

Le trio d’amis, lors d’une compétition régionale : Félix Laroche, Zack Dubois et Raphaël Lavoie. (Photo courtoisie)

Stressé? S’amuser?

Lorsqu’interrogé à savoir comment il composait avec son nouveau titre, le stress des compétitions et les nombreux entraînements qu’il doit accomplir, le jeune Zack confirme les dires de son paternel.

« Être champion, c’est excitant. On se sent fier et c’est bien le fun, mais c’était stressant, car c’était une compétition importante. »

« L’entraînement, c’est avec mon père et j’aime vraiment ça, car il me montre plein de techniques et fait en sorte que je m’améliore. Des fois, je suis plus fatigué, mais il ne faut pas lâcher et persévérer. »

La relève était présente au Mont Sainte-Anne

En plus des deux nouveaux champions québécois, d’autres jeunes athlètes du club Vélo2max étaient présents lors des championnats provinciaux. L’entraineur Jonathan Dubois avait des bons mots pour chacun d’eux.

« Chez les atomes , le meilleur ami de Zack, Raphaël Lavoie a terminé la course au quatrième rang sur 37 coureurs. Il a tenu sa position toute la course. C’est un bon coureur et il a connu une belle saison. Au régional, il a toujours fini 2e en plus de remporter plusieurs podiums au provincial. »

La jeune Zoé Tessier, chez les atomes femmes. (Photo courtoisie)

Félix Laroche complétait le trio dans cette catégorie. « Il a terminé 16e, mais c’est sa première année de compétition. Il a une belle attitude et les trois s’entraînent ensemble. »

Du côté féminin chez les atomes, Zoé Tessier a réussi à se hisser en 6e position. « Elle a une belle progression cette saison et elle sera à surveiller l’année prochaine. »

Dans la catégorie minime, Meggan Tessier a terminé 18e chez les femmes, tandis que Tommy Perron chez les hommes n’a pu terminer la course à cause d’une crevaison.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des