Entente hors cours entre Saint-Prime et l’association Domaine Martel

Photo de Jean Tremblay
Par Jean Tremblay
Entente hors cours entre Saint-Prime et l’association Domaine Martel
Le manque d’espace du garage existant oblige la municipalité à construire un deuxième garage municipal et un entrepôt. (Photo Trium Médias – Jean Tremblay).

Le 16 août dernier, les élus de Saint-Prime révoquaient l’admissibilité de l’Association Domaine Martel Saint-Prime au Programme de compensation financière pour l’entretien des chemins privés et des chemins publics non entretenus par la Municipalité. Le dossier s’est réglé récemment hors cours.

« Il s’agit d’une entente confidentielle pour laquelle nous ne pouvons dévoiler les détails. La dernière rencontre a permis de régler le litige à l’amiable », confirme la mairesse, Marie-Noëlle Bhérer.

L’été dernier les résidents de ce secteur avaient appris que la municipalité ne leur accorderait plus la subvention annuelle versée pour l’entretien de leur chemin privé alors que l’on maintenait cette aide à d’autres endroits à Saint-Prime.

« On abroge la résolution 2021-170, donc on l’a annulée. De part et d’autre, nous sommes satisfaits de l’entente », ajoute la mairesse.

Construction d’un garage et d’un entrepôt

Lors du dernier conseil municipal, les élus ont adopté deux projets de construction.

Le manque d’espace dans le garage municipal situé dans le Parc industriel oblige la municipalité à envisager la construction d’un second garage.

« Il sera situé à côté de celui déjà existant. La population qui augmente et la croissance de notre parc immobilier avec l’ajout, chaque année, d’une douzaine de nouvelles résidences fait en sorte que le garage est trop petit. »

Un beau problème pour la municipalité, qui doit être en mesure d’accorder plus de services aux citoyens avec davantage de rues et d’équipements pour les entretenir.

Saint-Prime prévoit également la construction, dans le même secteur, d’un entrepôt. Ce qui permettra de déménager dans cette nouvelle construction l’inventaire des matériaux et autres qui se trouvent dans une vieille grange située plus loin.

« On va tout rapatrier dans le même secteur. Ainsi, on va gagner du temps. Par exemple, lorsque les employés des Travaux publics auront besoin d’intervenir, tout sera à portée de main. »

Partager cet article