Le projet d’une passerelle autour du clocher de l’église à Saint-Prime tombe à l’eau

Jean Tremblay
Le projet d’une passerelle autour du clocher de l’église à Saint-Prime tombe à l’eau

Les paroissiens ont sonné le glas sur le projet controversé de la construction d’une passerelle autour du clocher de l’église de Saint-Prime.

Vendredi soir, 70% des personnes présentes à l’assemblée spéciale des marguillers se sont prononcées contre.

Même si la rencontre se tenait un vendredi soir à 18h, 229 personnes se sont rendues à l’église de Saint-Prime pour y participer et pour exercer leur droit de vote. D’entrée de jeu, Daniel Carrier, président de l’assemblée de la Fabrique de Saint-Prime, a expliqué en détail le projet évalué à 2,2M$.

Avant le vote, les citoyens ont pu, à tour de rôle, poser des questions qu’ils désiraient. « La rencontre qui a eu lieu à l’église fut très cordiale. Tout s’est fait dans l’ordre. Nous sommes fiers du comité que nous avons formé. La mobilisation a été au rendez-vous », affirme Gervais Larouche, porte-parole du Comité de citoyens pour la contestation du belvédère de l’église.

Prochaine étape

Dans les prochains jours, la Fabrique aura à décider de la suite des événements. « Nous sommes heureux du résultat. On peut dire mission accomplie. Le comité a toujours été en faveur de la restauration du clocher de l’église. Personnellement, j’offre mes services pour m’impliquer dans ce projet », conclut Gervais Larouche.

On se rappellera qu’en décembre 2019, c’est dans une proportion de 59% que les paroissiens avaient accepté d’aller de l’avant avec le projet de construction d’un belvédère autour du clocher de l’église.

Partager cet article