Magasins d’électronique c’est la folie furieuse

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative locale de journalisme
Magasins d’électronique c’est la folie furieuse

Les magasins d’électronique de Roberval et Saint-Félicien font des affaires d’or depuis la réouverture de leurs portes le 5 mai.

« Nous avons de l’affluence comme au Boxing Day.  Depuis l’ouverture, ça ne dérougit pas. C’est incroyable! Je ne pensais pas que ça réagirait comme ça », s’exclame le propriétaire de Centre Hi-Fi de Roberval, David Munger.

L’engouement est le même au Sonxplus de Saint-Félicien.

« Nous connaissons un bon mois de mai, ça va combler les baisses de 30% en avril. Nous avons fait tellement de ventes que nous n’avons plus de téléviseurs de moins de 50 pouces et les compagnies n’en ont plus, car elles ont arrêté d’en fabriquer. On se dirige peut-être vers une pénurie pour certains produits », mentionne pour sa part le copropriétaire, Christian Savard.

Solidarité entendue

David Munger estime que la population a entendu l’appel à l’achat local.

« On aurait pu croire que les gens auraient préféré acheter en ligne, mais on sent qu’ils ont retardé leur achat pour venir dans notre magasin. Il faut dire que pour nous, la vente en ligne a bien fonctionné durant la fermeture. »

Chez Sonxplus, même constat.

« Les gens nous le disent et constatent que c’est moins rapide que c’était avec Internet en raison de délais de livraison. Nous avons aussi eu une très forte hausse de la clientèle provenant d’Obedjiwan », affirme Christian Savard.

Les propriétaires espèrent que cette façon de faire d’acheter local va s’ancrer et va se propager à l’ensemble des commerces du territoire.

Chez Sonxplus, les indications sont claires afin de maintenir les distances prescrites pour la COVID-19. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Matériel informatique en demande

Les deux commerces ont vu une augmentation importante de la demande pour le matériel informatique, de bureaux et les consoles de jeux.

« Les gens en télétravail voulaient s’équiper adéquatement en mobilier, écran et ordinateur. Aussi, comme certains ont du temps pour jouer, nous avons vendu beaucoup de consoles et de fauteuils de gaming », souligne David Munger.

Seule ombre au tableau, le coût des ordinateurs a augmenté en raison de la pandémie.

Les mesures sanitaires font que moins de gens peuvent être en même temps à l’intérieur du magasin. L’engouement est tel qu’à Roberval, il y a des files d’attente à l’occasion à l’extérieur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des