On rêve d’une Maison de l’Histoire et du Patrimoine à Saint-Félicien

Photo de sergetremblay
Par sergetremblay
On rêve d’une Maison de l’Histoire et du Patrimoine à Saint-Félicien

<![CDATA[

La Société d’Histoire de Saint-Félicien rêve de créer une Maison de l’Histoire et du Patrimoine de Saint-Félicien, un projet qui pourrait nécessiter aux bas mots quelque 300 000 $. L’organisme a identifié un édifice qui pourrait faire l’affaire et qui est actuellement propriété de la Ville de Saint-Félicien.

Depuis quelques années, les locaux de la Société d’Histoire de Saint-Félicien sont devenus trop exigus. « De plus en plus, on nous confie des dossiers et on a du matériel à protéger. Le manque d’espace nous obliger à renoncer à certains projets intéressants », explique Hyriel Blouin, bénévole à la Société d’Histoire.

La maison de Mme Jean-Baptiste Dumas, située sur le boulevard Sacré-Cœur, juste à côté de la Caisse Desjardins, appartient à la Ville de Saint-Félicien et serait disponible. « Telle quelle, elle ne répond pas à nos besoins, car elle n’a pas de sous-sol, mais avec certains aménagements nous pourrions très bien nous en accommoder », affirme Hyriel Blouin.

Celui-ci précise qu’il faudrait que la maison soit reculée un peu plus loin sur le terrain et qu’on la place sur un solage de sorte à permettre l’ajout d’un sous-sol. Une terrasse pourrait par la suite être aménagée sur l’espace libérée à l’avant de l’édifice. Le garage situé à l’arrière offrirait quant à lui des espaces supplémentaires pour entreposer des équipements.

La Société d’Histoire a déjà approché les élus de Saint-Félicien pour obtenir du soutien dans cette démarche, mais la campagne électorale a mis temporairement le dossier veilleuse. Le maire sortant, Gilles Potvin, aurait laissé entendre que peu importe qui siègera au prochain conseil, il faudra prendre ce projet avec beaucoup de sérieux.

Le temps presse néanmoins pour l’organisme, qui voudrait concrétiser son projet à temps pour le 150e de Saint-Félicien. Les bénévoles solliciteront rapidement une rencontre avec les élus suivant l’élection du 3 novembre afin d’obtenir de l’appui. Advenant une réponse positive, on pourrait aller en demande de subvention dans des délais assez brefs. —S.T.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires