Pénurie de cueilleurs en dehors des bleuetières

Pénurie de cueilleurs en dehors des bleuetières

<![CDATA[

CUEILLETTE COMMERCIALE. Les partenaires du projet Relève de cueillette commerciale de bleuets, champignons et autres plantes sauvages ont présenté leur plan de recrutement 2016 à la salle Azimut du Cegep de Saint-Félicien, le mercredi 8 juin.

La cueillette de bleuet sauvage est une activité bien implantée dans les mœurs de la région et dont bénéficie l’industrie du bleuet en raison du positionnement avantageux du produit cueilli dans son milieu naturel qui est considéré biologique.

Les produits forestiers non ligneux (PFNL) représentent une filière en émergence avec un potentiel de développement fort prometteur avec des enjeux importants d’approvisionnement. Cette cueillette présente plusieurs défis de main-d’œuvre.

Le projet vise à stimuler le recrutement de cueilleurs par une professionnalisation de cette activité qui pourra s’exercer sur l’ensemble d’une saison de cueillette et par la création d’outils afin de consolider l’approvisionnement du bleuet cueilli en forêt et de certains PFNL recherchés sur les marchés.

Quatre volets

Pour y arriver, le projet comporte quatre volets, soit la communication ou développement d’une stratégie de sensibilisation et d’outils de communication pour diffusion du contenu relatif à la cueillette commerciale (médias sociaux, calendrier de récolte et séances d’information).

Le second volet comprend des outils géomatiques basés sur l’expertise de l’Université de Sherbrooke et d’AGIR, telles la conception et la validation d’un portail géomatique en ligne afin d’identifier les zones de cueillette à plus fort potentiel. Aussi, en collaboration avec le Cégep de Saint-Félicien, il y a présentement adaptation du programme d’AEC Gestion et services de produits pour la cueillette commerciale.

Enfin, avec la collaboration des transformateurs de bleuets, un projet pilote sera effectué durant la période estivale au sein de quatre postes d’achats de bleuets en forêt afin d’offrir un support logistique aux cueilleurs.

Les cueilleurs en chute libre

Clément Bélanger, président de l’Association des Cueilleurs de Bleuets Hors Bleuetières (ACBHB), a mentionné qu’en 1960, on retrouvait 3 000 cueilleurs en forêt. Ce nombre a chuté aux environs de 1 500 en 2010. « Nous avons mis sur pied le projet Relève dans le but d’intéresser les jeunes en leur offrant des outils modernes tels la géomatique, le GPS, les coupes et les feux sans oublier les cartes à jour ».

Présent à la conférence de presse, Serge Harvey, directeur général de Forêt Modèle dont la mission est de trouver et exploiter les meilleures façons de mettre en valeur l’ensemble des ressources forestières, est devenu porteur du projet avec toutes ses implications.

« Aujourd’hui, après trois ans de rencontres, de recherche de financement, d’amélioration du projet, nous accouchons. Nous sommes fiers de vous présenter notre bébé », a-t-il mentionné.

]]>

Partager cet article