Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 31 s

Changement de nom du comté de Roberval : la possibilité de se faire entendre cet automne

Serge Tremblay
Le 07 avril 2023 — Modifié à 10 h 26 min le 07 avril 2023
Par Serge Tremblay - Rédacteur en chef

Le comté de Roberval changera-t-il de nom comme le réclamait la MRC de Maria-Chapdelaine? Cela apparaît peu probable, mais les élus et citoyens pourront se faire entendre à l’occasion d’une consultation publique qui devrait avoir lieu à l’automne.

On se souviendra que les élus de la MRC de Maria-Chapdelaine avaient demandé, en juillet 2021, que le comté de Roberval revienne à son ancien nom, soit celui de comté Lac-Saint-Jean-Ouest.

La présence du nom de la ville de Roberval dans la dénomination du comté serait de nature à induire en erreur les gens de l’extérieur quant à la réalité du territoire, avait alors fait valoir le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard.

La MRC du Domaine-du-Roy avait pour sa part indiqué qu’elle n’était pas de cet avis et qu’elle préférait s’attaquer à d’autres enjeux que le nom du comté. Une demande avait néanmoins été déposée auprès des autorités par la MRC de Maria-Chapdelaine pour obtenir un changement de nom.

Processus

Sur le plan strictement technique, cependant, la demande de changement de dénomination d’une circonscription électorale n’est possible qu’au moment où la Commission de la représentation électorale (CRE) établit une nouvelle carte électorale, ce qui arrive toutes les deux élections générales.

Le prochain exercice est en cours afin de réviser la carte électorale en vue des élections de 2026. Une première proposition sera rendue publique cet automne, après quoi la Loi prévoit une large consultation publique où il sera possible pour la population et les élus de se faire entendre sur le découpage proposé ainsi que sur le nom des circonscriptions.

En vertu de la Loi, la CRE doit consulter la Commission de toponymie du Québec en ce qui a trait à la nomenclature des circonscriptions. Différentes règles s’appliquent, incluant un principe de stabilité.

« De façon générale, les commissaires privilégient la stabilité : une circonscription dont les limites ne sont pas modifiées conserve habituellement son nom et une circonscription électorale dont le territoire est modifié conserve son nom si les motifs de la dénomination sont encore valables », explique Julie St-Arnaud Drolet, porte-parole chez Élections Québec.

Dans cette optique, un changement de nom apparaît à priori peu probable bien que le comté ait déjà porté le nom de Lac-Saint-Jean-Ouest dans le passé.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES