Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 8 s

Le Havre du Lac St-Jean – Une nouvelle structure administrative « gagnante » pour les défis de l’avenir

Jean Tremblay
Le 01 juin 2023 — Modifié à 06 h 40 min le 01 juin 2023
Par Jean Tremblay - Journaliste

Les choses vont plutôt bien pour le Havre du Lac St-Jean. Une nouvelle formule de gestion, un financement accru et la rétention de la main-d’œuvre permettent de voir le futur avec optimisme.

Récemment, le conseil d’administration a officialisé les deux postes de coordonnatrice occupés depuis un an, par intérim, afin de remplacer la directrice générale.

« Pendant une période d’une dizaine de mois, j’ai remplacé la DG. Ça m’a permis de revoir le fonctionnement complet de l’organisme et d’ouvrir en avril 2022 deux postes de coordonnatrices par intérim qu’on a confirmés au début du mois dernier », explique Alain Marcoux, président du CA du Havre du Lac St-Jean.

Julie Fortin occupe le poste de coordonnatrice responsable des soins, des services aux patients et de la cuisine et le poste de coordonnatrice à l’administration est sous la gouverne de Sophie Boutin.

Pour le président du CA, il ne fait aucun doute que cette répartition du travail permet de mieux faire face aux défis de l’avenir.

« Cette façon de fonctionner va très bien. Au préalable, j’avais procédé à une analyse des différentes tâches de l’organisation. Je trouvais qu’il y avait une certaine duplication du travail. Avec deux coordonnatrices en poste, on améliore l’efficacité du travail. Ce sont deux personnes d’expérience.»

Budget de 723 000 $

Le budget annuel du Havre du Lac Saint-Jean est de 723 000 $, dont 440 000 $ qui proviennent du ministère de la Santé et des Services sociaux. Le reste découle de dons et de campagnes de financement.

« Jusqu’à l’an dernier, Québec nous versait 80 000 $ pour chacun de nos lits, soit 320 000 $ par année. Maintenant, nous recevons 110 000 $ par lit pour un total de 440 000 $, de façon récurrente, soit 61% du budget. Le reste, 283 000 $, nous devons le trouver. »

Pour ce faire, la Fondation du Havre du Lac St-Jean donne un coup de main considérable à l’organisation. La deuxième édition de la levée de fonds <@Ri>Gastronomie d’ici<@$p>, en octobre 2022, a permis à l’organisme de garnir ses coffres de 121 200 $.

« Ils font un travail magnifique et ils travaillent très fort pour trouver tous les bénévoles nécessaires pour réaliser cette campagne annuelle. »

Finalement, environ 100 000 $ proviennent des dons in memoriam versés par la population lors du décès d’un proche. Le reste émane de différents donateurs corporatifs et individuels.

Une rétention efficace

Cinq personnes travaillent en même temps au Havre. Au total, l’organisme peut compter sur une liste d’une vingtaine de travailleurs.

« Il faut se rappeler que nous sommes ouverts 24h sur 24h, sept jours sur sept. »

Lorsqu’on demande à Alain Marcoux comment on réussit, tant bien que mal, à obtenir une certaine rétention du personnel malgré un salaire inférieur (environ 5 $ de l’heure en moins) au secteur public il répond:

« Ici, le personnel ne vit pas sous la pression du travail. Il n’y a pas de TSO (temps supplémentaire obligatoire). Nos employées ont un sentiment d’appartenance très fort. Elles sont dévouées et aiment l’environnement de travail. Travailler dans le public dans leur domaine c’est toute un job, rien à voir avec le climat de travail d’ici », conclut Alain Marcoux.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES