Jeudi, 18 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 42 s

SOPFEU à Roberval

Le nombre de pompiers forestiers a doublé

Denis Hudon
Le 13 juin 2024 — Modifié à 13 h 10 min le 13 juin 2024
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La base opérationnelle de la Société de protection contre le feu (SOPFEU) à Roberval est en pleine effervescence. Cette année, elle accroît sa force de frappe avec l’ajout de vingt pompiers forestiers, presque le double de l’an dernier, pour porter le total à 44 combattants prêts à intervenir sur le terrain.

Les incendies de forêt historiques de l’an dernier changent la donne pour les années à venir alors que les changements climatiques touchent la planète entière, et ce, à plusieurs égards. Ce qui aura des répercussions sur le développement des installations de Roberval.

Ce qui fait dire à Josée Poitras, agente à la prévention et aux communications à la direction régionale du Centre-du-Québec, basé à Roberval, que les frappes seront beaucoup plus robustes dans l’avenir.

Pour l’ensemble de la province, la SOPFEU a ajouté plus de 160 pompiers forestiers, répartis stratégiquement sur l’ensemble du territoire québécois. C’est sans compter sur des effectifs supplémentaires en pompiers auxiliaires au combat des incendies, selon les besoins.

« Le recrutement de pompiers forestiers s’est très bien passé. C’est très intéressant de voir le nombre de candidatures pour ce poste ».

Le nombre record de feux de forêt et les superficies brûlées l’an dernier ont pu en inciter plusieurs à se porter volontaires pour rejoindre la SOPFEU.

Avec le personnel de soutien, c’est plus de 110 personnes régulières et saisonnières qui travaillent à la base de la SOPFEU à Roberval, qui dessert tout le centre du Québec.

Investissement à venir?

Qui dit augmentation majeure des effectifs dit aussi accroissement des équipements et des espaces à la base.

« C’est certain qu’il faudra prévoir dans l’avenir des équipements supplémentaires ainsi que de nouveaux espaces pour accueillir tout ce personnel », indique Josée Poitras.

Au chapitre des avions-citernes, la SOPFEU en dispose 14 pour l’ensemble du Québec. Leur nombre peut varier sur chacune des bases selon l’état de situation des feux de forêt sur les territoires.

On entend souvent dire qu’il faudrait davantage d’avions-citernes pour pouvoir éteindre plus de feux. José Poitras tient à démystifier le rôle des avions-citernes et à rectifier certaines croyances populaires.

« Les avions-citernes n’éteignent pas les feux. Ils sont là pour faire baisser l’intensité des feux afin d’aider les pompiers sur le terrain. »

Important contingent de pompiers étrangers

La base de Roberval a pu compter l’an dernier sur trois détachements de pompiers à l’international regroupant 340 pompiers français et plus de 100 autres en provenance de l’Espagne.

« Avec eux, on a bâti des relations solides. C’est un réseau de contacts précieux pour l’avenir », dit Josée Poitras.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES