Jeudi, 18 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 33 s

Projet de près de 150 000 $

Lac-Bouchette aura bientôt son gymnase

Denis Hudon
Le 15 juin 2024 — Modifié à 09 h 54 min le 15 juin 2024
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La population de Lac-Bouchette pourra bientôt bénéficier d’une salle d’entraînement et de mise en forme puisque la municipalité va aménager un gymnase à l’étage supérieur du local des pompiers. Un projet évalué à près de 150 000 $.

Outre l’aménagement d’un gymnase, le bâtiment subira quelques travaux d’amélioration, notamment de nouvelles fenêtres, un système de chauffage plus vert et un système de ventilation.

Lac-Bouchette recevra une aide de 100 000 $ via le Fonds régions et ruralité pour réaliser ce projet.

« Nos gens doivent se déplacer à Chambord pour aller s’entraîner. Ils pourront dorénavant utiliser notre gymnase qui devrait ouvrir à l’automne », explique la mairesse Ghislaine Munger-Hudon. D’autres sources de financement devraient venir combler le manque à gagner de 47 000 $.

Trottoirs de bois du marais

Après plus de 20 ans, les trottoirs de bois du marais, près du pont, vont profiter d’une cure de rajeunissement. Une somme de l’ordre de 200 000 $ sera nécessaire pour remettre à jour cette infrastructure. Il est prévu la réparation des trottoirs et aussi l’installation de panneaux d’interprétation.

Les travaux devraient s’amorcer cet été et les nouveaux trottoirs pourront être accessibles à partir de l’automne.

Une portion de 100 000 $ proviendra du Fonds du programme de soutien à la vitalisation et un autre 100 000 $ de la Fondation de la faune.

Surplus budgétaire et guichet automatique

Par ailleurs, Lac-Bouchette clôture son dernier exercice financier au 31 décembre avec un surplus de l’ordre de 25 000 $. Quant au surplus accumulé au fil des ans, il atteint environ 500 000 $. Ce qui fait dire à la mairesse que sa municipalité est en bonne santé financière avec au moins une certaine marge de manœuvre.

Lac-Bouchette a toujours son guichet automatique des Caisses Desjardins, mais avec toutes les fermetures annoncées encore récemment dans plusieurs petites localités, la mairesse croise les doigts.

Si sa municipalité n’est pas touchée jusqu’à maintenant, rien n’est acquis dans l’avenir.

« Oui, bien sûr que ça m’inquiète. J’espère qu’on gardera notre guichet automatique, c’est essentiel pour une communauté comme la nôtre. Au moins, je sais que notre guichet est très fréquenté. C’est important pour notre population, mais aussi pour les touristes qui sont nombreux chez nous. On fait partie du réseau de Villages-relais du Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est pourquoi on fait des rencontres avec Desjardins », indique Ghislaine Hudon.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES