Le Club de gymnastique Robi veut se relocaliser 

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Le Club de gymnastique Robi veut se relocaliser 
(Photo : Tirée de Facebook)

Le Club de gymnastique Robi de Roberval commence à préparer son 45e anniversaire, qui arrivera en 2025. Le club, fondé par Serge Girard en 1980, souhaite accueillir des compétitions dans ses installations, ce qui nécessiterait une relocalisation.  

« Pour souligner cet évènement, le Club aimerait faire rayonner ses gymnastes en recevant des athlètes régionaux et provinciaux lors de compétitions organisées par le club », indique la présidente du club, Laury Trottier.  

Cependant, les locaux actuels, situés dans l’ancienne église Saint-Jean Brébeuf, ne sont pas adéquats pour accueillir de tels évènements.  

« Nos locaux sont non conformes aux normes exigées lors de ces compétitions puisque ceux-ci n’ont pas les espaces requis afin d’accueillir les visiteurs, les juges, les bénévoles, etc. De plus, les locaux ne sont pas équipés de climatisation, d’aération, ni d’espaces contenant des douches. » 

L’objectif est donc de relocaliser le club dans de nouveaux locaux d’ici 2025. Avec l’aide de la Ville de Roberval, le travail est amorcé depuis longtemps déjà afin de résoudre cette problématique.  

« Il manque d’endroit à Roberval pour nous accueillir. Il n’y a pas de locaux assez grands et avec des plafonds assez hauts. » 

La solution passerait ainsi par la construction d’un nouvel édifice.  

« C’est une option qui est sur la table. Mais pour ça, ça va demander beaucoup d’argent. Et le club, notre objectif n’est pas de faire des profits, donc on aurait besoin de l’aide de la population via une campagne de financement. La Ville et les différents paliers de gouvernement devraient aussi participer. » 

Pleine capacité 

Cette relocalisation pourrait également aider le club à poursuivre son expansion. Depuis plusieurs années, Laury Trottier souligne que le club fonctionne à pleine capacité.  

« Tous nos cours sont pleins, on doit même refuser des inscriptions. On est content de la popularité, mais ça nous fait de la peine de refuser des jeunes. » 

En moyenne, le club compte entre 150 et 220 jeunes par session. De plus, le club compte sur une belle relève, alors que plus d’une quarantaine de ses membres sont âgés de 3 et 4 ans.  

« Souvent, les jeunes de cet âge continuent longtemps avec nous. L’avenir est donc vraiment beau. » 

Partager cet article