Mardi, 20 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 49 s

Crise du logement historique – Roberval en mode solution

Jean Tremblay
Le 24 février 2023 — Modifié à 13 h 46 min le 24 février 2023
Par Jean Tremblay - Journaliste

Crise du logement historique – Roberval en mode solution

Pendant que Saint-Félicien réfléchit sur les mesures à adopter pour contrer la crise sans précédent de logements dans la MRC Domaine-du-Roy, Roberval agit en allongeant une série de mesures dans le but d’inciter les promoteurs intéressés à passer à l’action.

Les derniers chiffres publiés il y a quelques jours par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) démontrent qu’à Roberval, le taux d’inoccupation est de 0% alors qu’à Saint-Félicien, il se situe à 1,1%. La SCHL rappelle qu’un taux d’inoccupation de 3% et moins est considéré comme étant en situation de pénurie.

Questionné sur ce problème, le maire de Roberval, Serge Bergeron confirme ces statistiques. D’entrée de jeu, il explique que Roberval, comme c’est le cas pour d’autres municipalités, dispose d’un parc de terrains disponibles pour quiconque désire se construire. Le problème est le peu d’immeubles locatifs en construction.

« Nous disposons de 21 terrains à vendre à l’intention de promoteurs. Ça commence à cogner à la porte de la Ville. Quelques rencontres ont eu lieu récemment. Ces gens avaient déjà manifesté un intérêt, mais la pandémie, l’inflation et l’augmentation des taux d’intérêt ont ralenti leurs ardeurs », expose-t-il.

Pour ce qui est de Saint-Félicien, aucune action ne semble prise pour le moment.  « Nous sommes en réflexion », a répondu le maire de Saint-Félicien, Luc Gibbons.

Ajustement du compte de taxes

Pour favoriser la mise en chantier d’immeubles locatifs, Roberval a augmenté le compte de taxes des propriétaires de terrains vacants.

« Une façon de faire qui devrait inciter ces propriétaires à les vendre afin d’y construire des résidences ou des multilogements. »

À l’opposé, les propriétaires d’immeubles de six logements et plus ont vu leur compte de taxes diminuer.

« Il s’agit d’un autre incitatif pour aider les promoteurs, dans leur réflexion, à construire des immeubles d’au moins six logements », ajoute le maire.

Augmentation de la contribution municipale

Autre incitatif à Roberval : le développement de nouvelles rues coûte dorénavant moins cher aux promoteurs. Lors du dernier conseil municipal, les élus ont adopté une résolution en ce sens.

« Auparavant, notre participation était de 30% des coûts. Elle passe maintenant à 40%. Ça coûte donc moins cher pour eux d’aller de l’avant dans leurs projets de construction. »

Multilogements pour autochtones

Serge Bergeron applaudit l’avancement du dossier de construction d’un immeuble de 24 logements pour familles autochtones.

« La directrice générale du Centre Mamik nous a confirmé qu’il y avait à Roberval une vingtaine de familles en attente d’un logement. L’immeuble à logements projeté sur la rue Scott devrait être mis en chantier au printemps prochain. Cette construction va éliminer une partie importante de la problématique du manque de logements à Roberval », conclut le maire.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES