Jeudi, 18 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 30 s

Centre communautaire de Saint-Prime

une génératrice pour plus de sécurité en situation d’urgence

Denis Hudon
Le 15 juin 2024 — Modifié à 09 h 00 min le 15 juin 2024
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Saint-Prime a fait l’acquisition d’une génératrice qu’elle a installée au Centre communautaire Marc-Garneau, en cas de panne majeure de courant. La municipalité veut ainsi s’assurer de pouvoir dispenser des services en situation d’urgence.

Cela représente un investissement de près de 140 000 $, un montant subventionné à plus de 90 % par le Programme d’aide financière pour les bâtiments municipaux (PRABAM) du gouvernement du Québec.

« Avec les changements climatiques, les pannes électriques sont plus fréquentes et cela peut parfois provoquer un sentiment d’insécurité. On a un plan d’urgence commun avec Saint-Félicien et La Doré dont le centre névralgique est situé au Cégep de Saint-Félicien, mais ou voulait aussi pouvoir accueillir nos gens, ici à Saint-Prime, en cas de situation d’urgence », explique la mairesse Marie-Noëlle Bhérer.

Aqueduc et égout

Pour répondre aux nouvelles normes environnementales, six résidences en bordure du lac Saint-Jean, sur la rue de la Tourbière, bénéficieront de services d’aqueduc et d’égout. La municipalité doit réaliser ce projet d’ici à deux ans. Ce sont des résidences situées en zone villégiature, donc à l’extérieur du périmètre urbain. Elles sont desservies jusqu’à maintenant par des fosses septiques.

Aussi, trois résidences du rang 3 qui n’avaient pas accès à l’eau, sinon à partir de puits, sont maintenant branchées au réseau alors que la municipalité a prolongé la conduite d’eau.

Pour ces deux projets, le principe d’utilisateur-payeur permet de défrayer les coûts via une taxe spéciale.

Dek hockey

Le conseil municipal a par ailleurs officialisé l’acquisition des deux surfaces de dek hockey qui appartenait à un privé. Une entente de 5 ans a été conclue avec Dek-O-Lac qui continuera d’assurer la gestion du site.

« Le dek hockey est un moteur économique pour Saint-Prime et il était important de maintenir ces infrastructures. On va s’assurer aussi d’entretenir les installations et on devrait remplacer les surfaces de jeu actuelles l’an prochain. On a déjà investi plus ou moins 4 000 $ en divers travaux d’amélioration réalisés par notre service des travaux publics », indique Marie-Noëlle Bhérer.

Saint-Prime a obtenu une subvention de 100 000 $ du Programme d’infrastructures municipales pour les aînés (PRIMA) pour du mobilier urbain au quai municipal. Des travaux d’éclairage et d’aménagement afin d’améliorer le sentiment de sécurité seront réalisés à l’automne.

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES