Jeudi, 25 juillet 2024

Chroniques

Temps de lecture : 1 min 35 s

NOËL SAUVAGE

Le 15 décembre 2023 — Modifié à 11 h 31 min le 15 décembre 2023
Par Stéphanie Gagnon, directrice des opérations Trium Médias

Le temps des fêtes arrive, pis ost** que je suis pas prête !

Je sens que mon lutin de Noël intérieur est en train de s’éteindre, lui qui raffolait il n’y a pas si longtemps de soirées ostentatoires où les napkins matchent avec la jupe du sapin, elle-même assortie à mes mitaines à four pis mes plats de services croulant sous des tonnes de
«p’tites -soucisses» en ben trop grande quantité pour ce qu’on est en mesure de manger.

J’ai pas le goût d’aller à 12 partys, ou de participer à des rassemblements qui ne me ressemblent pas.

Ou, être en présence de gens qui me mettent mal à l’aise. Je ne veux pas drainer mon énergie à faire des faux-sourires lors de rencontres peu significatives.

J’ai le goût d’humains. De maxi- miser des moments précieux avec des personnes choisies. Privilégier la qualité des interactions plutôt que la quantité.

La bienveillance. Construire des souvenirs durables. En fin de compte, mon lutin n’est pas mourant. Il est juste avide d’authenticité, et il n’a pu le goût de se perdre dans une quête superficielle de validation sociale.

La course aux cadeaux m’apparait futile comme jamais, alors que les profs et les infirmières sont dans les rues. Que les banques alimentaires ne suffisent pas à la demande. Que la classe moyenne s’effiloche, avec de plus en plus de gens qui se retrouvent en situation financière précaire. Qu’il manque de logements. Que Karl Tremblay et Hubert Reeves sont morts. Perdre deux étoiles en si peu de temps...

Les maudits cadeaux, on en offre et on en reçoit comme des automates. En mode consommation, sans réfléchir. Alors qu’offrir quelque chose devrait venir du cœur, pas d’une obligation prescrite par la pression de consommer.

Je veux revenir du congé des fêtes ressourcée, pas exténuée.

Parce que la magie de Noël, c’est dans les relations sincères qu’elle peut exister. Dans les fous rires, les embrassades, et accessoirement, dans l’album de Noël de Nicole Martin et les beignes couverts de sucre en poudre.

Je vous souhaite un temps des fêtes bien à votre goût. J’en profite pour vous remercier de nous lire à chaque semaine. C’est un privilège de porter la voix de notre belle région.

Joyeux Noël sauvage ! 

Chaque semaine, un membre de l’équipe de Trium Médias prend parole sur un sujet de son choix, c’est La Jasette de la gazette.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES