Samedi, 20 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 51 s

Les restaurateurs retrouvent l’appétit

Denis Hudon
Le 09 février 2022 — Modifié à 06 h 55 min le 09 février 2022
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Les restaurateurs espèrent que cette fois sera la bonne et la dernière. Les fermetures à répétition depuis le début de la pandémie laissent des séquelles. Pour la troisième fois en deux ans, les restaurants rouvrent à la clientèle.

Au Restaurant Ô Mets chinois de Saint-Félicien, le copropriétaire Laval Ouellet ne cache pas sa joie de pouvoir enfin accueillir à nouveau la clientèle dans la salle à manger. Même si c’est avec la restriction d’ouvrir à la moitié de sa capacité, donc 65 personnes maximum à la fois.

Pour la période hivernale, le resto des copropriétaires Steve Naud et Laval Ouellet est fermé le lundi, mais est ouvert tous les autres jours de la semaine, y compris la fin de semaine.

« Tout le monde est bien content. Ça recommence tranquillement, on vient juste de rouvrir. J’ai pas mal de gens pour les buffets et pour les déjeuners », dit Laval Ouellet.

Pas évident de subir des fermetures à répétition, mais le propriétaire dit qu’il fait preuve de prudence. Il reconnait que les aides gouvernementales lui ont donné un bon coup de pouce pour passer à travers la pandémie.

Du côté de la main-d’œuvre, Laval Ouellet dit que tout le personnel est de retour, autour de 25 employés. Il se dit très chanceux.

« J’espère seulement qu’on ne refermera plus les restos, on est pas mal tannés ».

La Bonne cuisine

Au resto La Bonne cuisine de Roberval, la propriétaire Marlène Bonneau est très heureuse de la réouverture.

« Ça fait tellement du bien pour le moral, tant pour les employés que pour les clients. Tous mes employés sont rentrés pour la réouverture. Il faut prendre soin du personnel si on veut poursuivre nos activités ».

Elle avoue ne pas avoir de recette miracle pour survivre à cette pandémie, mais une chose est sûre, elle a dû travailler très fort pour continuer dans la restauration.

« La première fois que la santé publique a obligé la fermeture des restos, ç’a duré plus de six mois. Il y en a eu deux autres après. On espère que c’était la dernière ».

Midas

Au Restaurant Midas à Saint-Félicien, le propriétaire Dany Potvin est lui aussi heureux que les affaires redémarrent.

« Janvier et février sont des mois généralement assez tranquilles. Mais ça devrait reprendre fort à partir de mars. On a manqué la période des Fêtes, il ne faut pas oublier ça. On ne se garoche pas dans les murs, mais pour une première semaine de réouverture, ça se passe quand même bien dans l’ensemble ».

Dany Potvin apprécie la fidélité de la clientèle. Ce restaurant qui compte plus de 50 ans d’existence est une véritable institution dans son milieu.

« Il ne faut jamais rien prendre pour acquis. Il n’y a pas de secret, il faut toujours travailler plus fort », conclut-il.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES