Vendredi, 14 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 14 s

Maxim Lavoie entend bien les préoccupations des gens

Denis Hudon
Le 28 septembre 2022 — Modifié à 11 h 21 min le 28 septembre 2022
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Maxim Lavoie, candidate du Parti libéral dans Roberval, est préoccupée par la dévitalisation des municipalités et c’est d’ailleurs l’un des enjeux qui revient le plus souvent dans cette campagne électorale.

« J’ai pu m’entretenir avec beaucoup d’élus municipaux jusqu’à présent et la dévitalisation est un sujet qui est récurrent, de même que le manque de services sur le territoire. Ces deux enjeux sont très liés et je le ressens bien sur le terrain », explique la candidate libérale de la circonscription de Roberval.

« La pénurie de main-d’œuvre, la fermeture de commerces, il y a beaucoup d’inquiétude dans la population et on doit s’en occuper maintenant. »

La candidate libérale affirme que son parti va exiger du fédéral qu’il transfère les dossiers des travailleurs étrangers au Québec. Elle est d’avis d’ailleurs que cette compétence devrait revenir aux provinces.

« Cela faciliterait grandement à assurer la permanence de travailleurs étrangers et de les installer là où sont les besoins, comme ici dans la région », poursuit Maxim Lavoie.

Logement étudiant

Autre enjeu qui revient régulièrement, le manque de logements dans le comté.

Maxim Lavoie veut créer des logements pour les étudiants du Cégep de Saint-Félicien qui sont de plus en plus nombreux à provenir de l’extérieur de la région, mais aussi de l’international.

« Il faut construire des logements pour accueillir davantage d’étudiants, mais des logements qui soient abordables. »

La couverture cellulaire est aussi dans les priorités de la candidate libérale.

« On m’en parle régulièrement. Il reste encore plusieurs secteurs qui ne sont pas desservis, dans certains villages, dans des secteurs forestiers ou en villégiature. Il en va de la sécurité de la population et je veux faire débloquer les choses », poursuit Maxim Lavoie.

« J’aime comment se déroule ma campagne. C’est très positif sur le terrain et les gens sont contents de pouvoir me parler de leurs préoccupations et je les entends », conclut-elle.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES