Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 47 s

Gaspillage alimentaire : un fléau important dans les installations de santé

Le 28 avril 2023 — Modifié à 09 h 49 min le 28 avril 2023
Par

Des quantités importantes de nourriture fraichement préparée se retrouvent aux poubelles chaque jour dans les différentes installations du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Un phénomène que reconnaît l’institution, qui tente de poser des actions concrètes pour réduire le gaspillage alimentaire.

« C’est incroyable de voir toute la nourriture qu’on jette. Ça crève le cœur quand on sait pertinemment que plusieurs personnes ne mangent pas à leur faim », mentionne une employée aux services alimentaire du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui souhaite taire son identité.

« C’est aberrant ! Il y a énormément de gaspillage alimentaire, mais c’était pire avec la pandémie. Par exemple, je me souviens qu’un dîner hot-dogs avait eu lieu dans un CHSLD de la région. Les menus principaux étaient du spaghetti et du pain doré. Évidemment, aucun usager en a pris et le CHSLD en question a dû jeter les deux repas, alors que personne n’y avait touché », renchérit une infirmière qui œuvre dans un CHSLD régional.

Chaque jour, plus de 8 200 repas sont préparés pour ensuite être servis dans six hôpitaux, 16 CHSLD, deux centres de réadaptation jeunesse ainsi qu’aux cafétérias destinées aux employés et aux visiteurs. Deux menus sont offerts aux usagers pour chaque repas et les plats sont adaptés en fonction des diètes et des besoins spécifiques.

Depuis l’an dernier, toutefois, le CIUSSS redonne ses surplus de repas La Tablée des Chefs. L’organisme à but non lucratif s’occupe ensuite de distribuer les plats à des gens dans le besoin.

« Cinq établissements participent à ce projet, soit les centres hospitaliers de Chicoutimi, Jonquière, Alma, Roberval ainsi que le CHSLD de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. L’hôpital de Dolbeau-Mistassini et celui de La Baie s’ajouteront également à la liste sous peu », explique la coordonnatrice aux services en alimentation du CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Josée Vincent.

Autres solutions

Le CIUSSS se dote tranquillement de logiciels qui permettront d’évaluer les quantités adéquates de nourriture à prévoir pour la préparation des repas. Une façon de réduire le gaspillage à la source.

En outre, le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean participe à un projet pilote de Recyc-Québec visant à développer des outils, des procédures et méthodes pour réduire le gaspillage alimentaire dans les CISSS et CIUSSS. Ainsi, les solutions qui seront développées dans la région pourront éventuellement servir à d’autres installations à travers le Québec.

« Ça fait environ cinq ans qu’on se penche sur le gaspillage alimentaire et nous sommes très optimistes pour la suite des choses. Il y a vraiment une volonté de faire avancer les choses et ça va être de plus en plus concret dans la prochaine année. Nous sommes suivis par un éco-conseiller qui nous aide grandement », mentionne Josée Vincent.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES