Jeudi, 25 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 3 s

Projet de traité Petapan – Accord avec le Canada

Jean Tremblay
Le 04 mai 2023 — Modifié à 13 h 30 min le 04 mai 2023
Par Jean Tremblay - Journaliste

Les Chefs des trois Premières Nations Innues du Regroupement Petapan ont tenu une rencontre de haut niveau aujourd’hui avec et le ministre des Relations Couronne-Autochtones, Marc Miller, visant à confirmer leur entente et à interpeller conjointement le gouvernement du Québec à respecter son engagement de conclure le projet de Traité.

« Nous remercions le ministre Miller qui confirme publiquement aujourd’hui son engagement à conclure le Traité Petapan sur la base des éléments convenus à la Table centrale de négociation. Nous sommes par ailleurs fortement étonnés qu’après autant d’années et d’efforts menés par toutes les parties, notamment au cours des derniers mois, que le Québec affirme avoir encore besoin de temps pour analyser le projet de Traité et ses impacts. Nous interpellons aujourd’hui le premier ministre du Québec à respecter son engagement pris publiquement, lors de la dernière campagne électorale québécoise », a déclaré le Chef d’Essipit, Martin Dufour.

En attente du Québec

Rappelons qu’au terme de l’échéance fixée au 31 mars 2023, les négociateurs du Regroupement Petapan et ceux du gouvernement du Canada se sont entendus sur les enjeux du projet de Traité. Le Québec, malgré les efforts importants faits jusqu’à aujourd’hui, disait avoir encore besoin d’un peu de temps afin de finaliser certains éléments qui le concernent.

Les Chefs ont profité de la rencontre pour annoncer que les Premières Nations amorcent la phase d’information et d’échanges avec leurs membres.

« Ce qu’on voulait faire aujourd’hui, c’est aussi de confirmer que le train est en marche et que les trois Premières Nations vont amorcer un processus d’information et d’échanges auprès de nos membres. Des activités de communication auprès des publics externes – les autres Premières Nations et les populations allochtones - seront également menées afin d’accroître le réseau d’alliés et d’obtenir des appuis dans la société civile québécoise », a précisé le Chef de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique.

Conclusion d’un traité

Cette annonce marque ainsi le début de la prochaine étape qui mènera à la conclusion d’un Traité dont la mise en œuvre profitera non seulement aux Premières Nations, mais à l’ensemble de la population canadienne et québécoise, particulièrement celle des régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord, qui va bénéficier, entre autres, des retombées économiques de ce Traité.

Le projet de Traité négocié par le Regroupement Petapan vise la confirmation et le respect des droits et titres ancestraux ainsi que la reconnaissance de l’autonomie gouvernementale innue.

« Le projet de Traité est l’aboutissement de plus de 40 ans de négociations et représente un véritable projet de société pour nos Premières Nations. Le Canada et le Regroupement Petapan ont travaillé fort, ensemble, pour jeter les bases qui permettront aux trois Premières Nations de passer de la Loi sur les Indiens à l’autonomie gouvernementale et de tracer leurs propres voies vers un avenir meilleur. C’est un projet d’importance capitale pour nos populations. C’est pourquoi on comprend mal l’attitude du gouvernement du Québec et qu’on interpelle directement le premier ministre François Legault », a commenté le Chef de Nutashkuan, Réal Tettaut.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES