Jeudi, 25 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 11 s

Fermeture temporaire des scieries de Girardville et de La Doré

Denis Hudon
Le 09 juin 2023 — Modifié à 10 h 43 min le 09 juin 2023
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Produits forestiers Résolu (PFR) a décrété la fermeture temporaire de ses scieries de Girardville et de La Doré, en vigueur depuis aujourd’hui, dans le contexte des feux de forêt qui sévissent au Québec. Le manque d’approvisionnement de la matière première alors que l’inventaire est à sec, explique la suspension des activités.

« On pense que ces fermetures sont pour environ une semaine. On suit la situation de près. Il faut comprendre que les activités de récolte et de transport sont arrêtées depuis une semaine », dit Louis Bouchard, directeur principal aux Affaires publiques et relations gouvernementales de PFR.

Environ une centaine d’employés travaillent à l’usine de Girardville et plus ou moins 250 à La Doré.

Pour ses autres installations aux usines de Saint-Félicien et de Dolbeau-Mistassini, pas de changement prévu pour le moment, elles demeurent ouvertes. Tout comme ses usines de rabotage dont les activités sont maintenues.

« À moins d’un revirement de situation, il faudra réévaluer. Mais on n’en est pas là. On n’a rien pour le moment dans nos cartons », poursuit Louis Bouchard.

Cellule de crise

Les installations de PFR au Lac-Saint-Jean du moins, ne sont pas en danger. L’entreprise travaille de concert avec les autorités concernées pour protéger la vie des personnes et le réseau d’alimentation hydroélectrique d’Hydro-Québec.

PFR a d’ailleurs aménagé une cellule de crise pour gérer et surveiller l’évolution des feux de forêt.

« On fait un tour de table tous les jours. On pense que le pire des incendies est dernière nous, on l’espère du moins. J’ai discuté avec des collègues qui travaillent depuis une trentaine d’années et même plus, et ce qu’ils me disent, c’est qu’ils n’ont jamais vu autant de feux et d’aussi grandes superficies bruler, que cette année, », rapporte Louis Bouchard.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES