Jeudi, 18 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 11 s

« La forêt est de compétence provinciale » - Andrée Laforest

Le 19 juin 2024 — Modifié à 08 h 05 min le 19 juin 2024
Par André Deschênes, collaboration CKAJ 92,5

Pas question pour les cinq députés caquistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean de se faire damer le pion par le Fédéral dans le dossier des forêts. C’est du moins l’avis unanime qui se dégage du caucus régional, qui était réuni ce mardi au Cercle de presse du Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

On se rappellera que le ministre fédéral de l’Environnement Steven Guilbeault compte demander à son gouvernement d’imposer des « mesures de protection » étant donné que l’habitat du caribou au Québec n’est pas protégé. La ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, est toutefois très claire: elle soutient que la forêt est de compétence provinciale, et qu’un décret serait fort mal vu. Opinion qui a été endossée par les quatre autres députés régionaux.

Lac Kénogami vs «Act of God »

Par ailleurs, le dossier du bas niveau du lac Kénogami continue d’alimenter les questionnements. À savoir si son gouvernement peut avoir une quelconque responsabilité, le député de Jonquière Yannick Gagnon s'est bien gardé de blâmer qui que ce soit. Il a rappelé que l’atteinte d’un niveau raisonnable du lac Kénogami a environ une semaine et demie de retard, en raison notamment d’absence de précipitations de neige peu abondantes l’hiver dernier. Le gouvernement n’a donc rien à voir avec la situation qui prévaut, si on en croit ses propos. Ce qui a fait dire à un collègue journaliste que le gouvernement Legault devrait peut-être songer à créer un « ministère de la Météo...

Le député a aussi joué de prudence, mentionnant qu’il fallait dire aussi un «merci» aux entreprises qui « turbinent » au lac Kénogami, notamment Elkem et Résolu, qui ont accepté de turbiner à 30 %, laissant ainsi une chance au niveau du lac de reprendre de la vigueur.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES