Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 32 s

La Ville de Roberval essuie un refus de Québec

Le projet de construction d’une piscine semi-olympique retourne à la case départ

Jean Tremblay
Le 03 juillet 2024 — Modifié à 13 h 43 min le 03 juillet 2024
Par Jean Tremblay - Journaliste

La Ville de Roberval essuie, avec déception, un refus quant à sa demande de subvention pour la construction d’une piscine semi-olympique. La municipalité a reçu la nouvelle, par courriel, mardi en après-midi.

Rappelons qu’en 2023, la Ville de Roberval procédait au dépôt d’un projet de construction d’une piscine semi-olympique au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives, sportives et de plein air (PAFIRSPA) proposé par le gouvernement du Québec.

« Le projet, bien ficelé, pour lequel la Ville de Roberval accorde une grande valeur pour ses citoyens et ceux des villes avoisinantes, se voit malheureusement refusé par le PAFIRSPA. Tout en étant conscients que ce programme recevrait bon nombre de candidatures, les espoirs en cette précieuse subvention étaient bien soutenus », mentionne-t-on dans un communiqué de presse.

Maire déçu

Le maire Serge Bergeron espère obtenir les raisons dece refus.

« Selon moi, c’est l’enveloppe de 300 M$ destinée à ce programme qui était certes un bon montant, mais insuffisant par rapport aux demandes adressées de partout au Québec. Avec des projets entre 20 M$ et 40 M$, en moyenne, ça va vite », a-t-il commenté.

« J’ai adressé une demande à notre députée Nancy Guillemette pour qu’elle tente d’en savoir davantage. Chaque projet a été analysé selon une grille de pointage et il serait intéressant de connaître les endroits où nous étions plus faibles. »

Il rappelle que le projet avait obtenu des appuis des municipalités avoisinantes, la communauté de Mashteuiatsh, les médecins de l’Hôpital de Roberval et Pierre Lavoie.

« Dès qu’on annoncera un nouveau programme d’infrastructures sportives, nous allons présenter le nôtre de nouveau. »

Selon le maire les projets présentés par Alma, Saint-Félicien et Saguenay n’ont pas été retenus.

Promesse électorale

« Peu importe les maires qui se sont succédé, depuis une vingtaine d’années on parle de ce projet qui faisait partie de mes enjeux lors de la campagne électorale. Nous l’avons revu pour le rendre plus accessible aux différents programmes de subvention », avait déclaré, en 2023, le maire de Roberval, Serge Bergeron.

Le projet prévoyait la construction d’une piscine d’une longueur de 25 mètres dotés de six corridors. La nouvelle piscine semi-olympique permettrait également de recevoir des compétions de calibre régional, provincial et international.

« Présentement nous ne pouvons pas le faire puisque la piscine n’est pas aux normes », avait ajouté le maire.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES