Culture

Temps de lecture : 1 min 0 s

Un duo marraine et filleule

Nouvelle exposition au Musée Ilnu de Mashteuiatsh

Denis Hudon
Le 18 novembre 2023 — Modifié à 07 h 00 min le 18 novembre 2023
Par Denis Hudon - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Nouvelle exposition au Musée Ilnu de Mashteuiatsh

Le Musée Ilnu de Mashteuiatsh lance une nouvelle exposition baptisée Aianishkat/De génération en génération, réalisée par les artistes Pekuakamiulnuatsh Patricia et Raphaëlle Langevin. L’exposition se prolongera jusqu’en mai prochain.

Le duo marraine et filleule explore à cette occasion la transmission culturelle et identitaire au féminin, mais également le rapport au statut indien, selon les générations de femmes à travers les époques.

« Notre idée dès le départ était de représenter les générations de femmes toujours vivantes de notre lignée par des sculptures grand format et faire revivre l’esprit des femmes des générations passées en réalité augmentée », explique Raphaëlle Langevin, artiste-designer de mode qui possède sa boutique Matsheshu Créations.

« Ce sont les femmes de notre lignée qui ont permis la transmission culturelle de l’ilnu-aimun (la langue) et l’ilnu-aitun (la culture) de génération en génération. Elles ont su porter et perpétuer les pratiques traditionnelles au sein de leurs familles », renchérit Patricia Langevin qui étudie au baccalauréat en arts visuels nouveaux médias à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Identité culturelle

Cette ligne de conduite, les deux artistes l’ont maintenue tout au long du processus créatif. Elles ont très hâte de présenter leur toute première exposition solo… en duo.

« C’est par l’art que nous invitons les membres de la communauté ainsi que les visiteurs à réfléchir et discuter, en famille et entre amis, des enjeux actuels et des possibilités d’avenir liées à la transmission de la langue et de l’identité culturelle des Pekuakamiulnuatsh », mentionne Raphaëlle Langevin.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES