Extra

Temps de lecture : 1 min 36 s

Un nouveau circuit mondial pour le 32 km de la Traversée

Le 26 juillet 2022 — Modifié à 10 h 48 min le 26 juillet 2022
Par Mélyna Girard

Un nouveau circuit mondial pour le 32 km de la Traversée

Contenu commandité

Après le retrait de la Traversée internationale du lac St-Jean de la Fédération internationale de natation (FINA) il y a quelques mois, l’organisation a annoncé, un peu avant le début de la 68e édition, que le célèbre 32 kilomètres fera désormais parti de l’UltraMarathon Swim Series organisé par la World Open Water Swimming Association (WOWSA).

« Dès notre retrait de la FINA, nous avons commencé des discussions avec plusieurs marathons et les responsables de la World Open Water Swimming Association. Nous nous sommes rapidement rendu compte que la Traversée et la WOWSA étaient sur la même longueur d’onde  C’est très excitant de pouvoir ainsi participer à la création d’un nouveau circuit, qui va mieux répondre aux besoins des marathons comme la Traversée et surtout, aux demandes des nageuses et nageurs en eau libre », affirme le directeur général de la Traversée, Jérémie Bonneau.

Le calendrier 2022 de l’UltraMarathon Swim Series comprend six courses de 10 kilomètres ou plus. En plus de la Traversée, il y aura des étapes de ce nouveau circuit en Grèce, aux États-Unis, au Mexique et en Italie avec le marathon Capri-Napoli. À chaque compétition, les nageurs vont accumuler des points afin d’établir le classement général à la fin de la saison.

Le gagnant et la gagnante de la Traversée accumuleront 4 000 points précieux points étant donné que l’événement sera dans la catégorie des courses qui sont le plus généreux au niveau des bourses attribuées aux athlètes.

« Depuis 1955, Roberval accueille les meilleurs nageurs longue distance et notre association avec la WOWSA va nous permettre de continuer à jouer notre rôle de Capitale mondiale de nage en eau libre. Nous sommes également très heureux, cette année, de pouvoir recevoir des nageurs internationaux après deux éditions grandement affectées par les impacts de la pandémie », ajoute M. Bonneau.

Le futur de la Traversée se veut ainsi beaucoup plus intéressant pour les nageurs, sans avoir d’impact visible sur les compétitions et le public en général.

La décision de se retirer de la FINA a été prise à la suite d’une obligation de l’organisation internationale de tenir la Traversée au mois de septembre, « ce qui est impensable en raison de notre climat », indique le directeur général.

Pour en savoir plus sur la 68e édition de la Traversée internationale du lac St-Jean, consultez notre cahier spécial.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES