Jeudi, 18 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 38 s

Une deuxième édition qui bat son plein pour le Dolb’Hockey Camp 

Janick Émond
Le 10 juillet 2024 — Modifié à 14 h 49 min le 10 juillet 2024
Par Janick Émond - Journaliste

La deuxième édition du Dolb’Hockey Camp, le camp de développement du hockeyeur Jérémy Fortin, bat présentement son plein à Dolbeau-Mistassini. Près d’une soixantaine de jeunes participent au camp qui a débuté le 25 juin dernier, et qui se poursuit jusqu’au 8 août prochain.  

Le nombre de joueurs inscrits a pratiquement doublé comparativement à la première édition du camp l’été dernier.  

Cette année, ce sont 8 groupes complets qui s’entraînent deux fois par semaine sous les enseignements de Jérémy Fortin. Ce dernier a joué notamment avec les Saguenéens de Chicoutimi et poursuit présentement une carrière de hockeyeur professionnel en Europe.  

Les joueurs participants au camp sont en provenance d’un peu partout dans le haut du Lac-Saint-Jean. On retrouve ainsi des joueurs de Dolbeau-Mistassini, de Roberval et également Mashteuiatsh, entre autres.  

Une situation qui plaît beaucoup à Jérémy Fortin.  

« Moi à la base, j’ai lancé ce camp parce que l’été, il n’y a pas de structure encadrée pour le hockey dans le coin. Les jeunes doivent aller à Chicoutimi, ce qui n’est vraiment pas l’idéal. J’ai vécu ça quand j’étais jeune, faire 4h de route aller-retour pour une heure d’entraînement seulement. C’est démotivant et ce n’est pas stimulant de ne rien avoir comme ça ici, donc j’ai lancé ça. De voir que ça fonctionne bien, je suis vraiment heureux », raconte-t-il. 

Déroulement 

Chaque semaine, les jeunes ont des entraînements hors glace et sur glace.  

En fait, comme la patinoire n’est pas maintenue l’été à Dolbeau-Mistassini, les jeunes s’entraînent sur une glace synthétique.  

« Ils peuvent patiner sur cette glace synthétique avec leurs patins. Ça permet de mieux s’entraîner à prendre des lancers en mouvement, par exemple. On ne fait pas par contre de gros exercices de patinage là-dessus, même si on en fait un peu. »  

Durant le camp, les joueurs développent plusieurs facettes du jeu, comme le maniement de rondelle, les lancers ou encore leurs habiletés individuelles.  

Ils pratiquent également d’autres sports afin de développer plus de compétences.  

« Je diversifie les entraînements en jouant avec des balles ou des ballons, de manière à développer des habiletés qui vont être utiles au hockey. »  

Futur 

Jérémy Fortin prend goût à aider les jeunes hockeyeurs, de novice à midget, à développer leurs aptitudes au hockey. 

Il compte poursuivre le camp pour encore plusieurs années. 

« Une chose que j’aimerais changer, c’est d’avoir la patinoire aussi l’été pour vraiment bien s’entraîner. On travaille là-dessus pour les prochaines éditions. » 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES