Jeudi, 25 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 29 s

La pollution lumineuse dérange une majorité de la population

Louis Potvin
Le 28 mars 2023 — Modifié à 14 h 06 min le 28 mars 2023
Par Louis Potvin - Rédacteur en chef

Ce sont 65 % des personnes qui ont participé à la consultation publique qui se disent « dérangées » par la pollution lumineuse. Cette proportion grimpe à 75 % pour ce qui est des impacts sur l'environnement que peut avoir cette pollution lumineuse.

C’est que révèle le rapport réalisé par les MRC du Domaine-du-Roy et de Maria-Chapdelaine à la suite de cette consultation publique.

« Ces résultats sont très importants, car ils permettent d’établir qu’une grande majorité des participants se sentent préoccupés par l’impact de la pollution lumineuse sur l’environnement, bien qu’ils ne s’estiment pas tous importunés par cet enjeu ni qu’ils jugent que leur qualité de vie en est impactée négativement », peut-on lire dans un communiqué de presse.

Ce sont près de 1 500 citoyens qui ont participé à cette consultation qui s’est déroulée du 5 décembre 2022 au 8 janvier 2023. Une majorité de 56 % des répondants provient de la MRC du Domaine-du-Roy, alors que 41 % d’entre eux proviennent de la MRC de Maria‑Chapdelaine.

Les participants ont proposé que la réglementation sur la pollution lumineuse devrait s’appliquer aux projets serricoles  dans une proportion de 74 %, aux commerces et services (59 %) ainsi qu’aux usages industriels (58 %). Par ailleurs, 30 % et 35 % des répondants estiment que les usages résidentiels et agricoles devraient être encadrés par un règlement. Quant aux usages publics, 41 % des répondants estiment une réglementation nécessaire.

La consultation révèle également qu’un pourcentage important de participants estiment avoir déjà fait des changements (57 %), ou qui seraient prêts à en faire pour certaines occasions (16 %). Cette donnée est probante pour la suite des choses, car on peut penser qu’un règlement relatif au contrôle de la pollution lumineuse est susceptible de favoriser l’acceptabilité sociale.

Les prochaines étapes

Au cours des prochains mois, les deux MRC travailleront à l’élaboration d’un projet de règlement. Elles tiendront compte des résultats de la consultation publique, de l’avis faunique du ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP), mais aussi de l’étude réalisée par Martin Aubé du Cégep de Sherbrooke sur l’émission de lumière des Serres Toundra dans l’environnement.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES