Jeudi, 25 juillet 2024

Chroniques

Temps de lecture : 2 min 29 s

Quand une ligue fait payer ses fans!

Le 27 décembre 2023 — Modifié à 13 h 10 min le 27 décembre 2023
Par Mark Dickey

Imaginez que vous allez voir un match des Canadiens de Montréal. Le match a lieu le samedi, vous planifiez donc vos déplacements en conséquence et achetez des billets pour les Sags contre les Remparts au centre Vidéotron. Pourquoi pas un petit programme double? Après tout, le centre Vidéotron est sur le chemin du retour! Quinze jours avant la partie, alors que tout est prêt, que les billets sont achetés et que l’hôtel est réservé, vous constatez que la Ligue nationale de hockey a décidé de changer son horaire en douce en déplaçant votre match au dimanche. Impensable n’est-ce pas?

Vous vous dites que ça prendrait vraiment une ligue mineure pour faire quelque chose du genre. C’est exactement ce que la NFL a fait dans la dernière semaine et j’en ai subi les conséquences.

Je suis un fan des Bengals de Cincinnati depuis de nombreuses années. Chaque année, je parcours une distance de plus de 3 500 km pour assister «live» au match tant attendu. Avec la location de la maison, les achats de billets, les attraits touristiques, ça prend un minimum de préparation. J’achète toujours mes billets plusieurs mois à avance.

Cette année, je me suis gâté, j’ai acheté des billets pour deux parties. La première avait lieu le 10 décembre contre les Colts et la suivante dont l’heure était à déterminer devait avoir lieu le 17 contre les Vikings. La NFL s’accorde toujours le droit de changer l’heure d’un match dans la journée même pour mettre en vedette les meilleurs affrontements sur les heures de grande écoute le dimanche soir, du déjà vu!

Le 10 décembre, je me rends donc comme prévu au premier match. Je suis fébrile! Pendant l’affrontement, sur les écrans géants, on y fait la promotion du prochain match qui doit avoir lieu le samedi 16 décembre! Quoi? Pris de panique, je saisis mon téléphone pour vérifier que ce n’est pas une erreur. Force de constater que l’info est exacte et que le match a été déplacé une journée plus tôt! Constatant que quinze jours plus tôt, la NFL avait décidé de déplacer des parties de dimanche à samedi, je me sens mal!

En temps normal, j’aurais dit ok, mais les billets que j’avais achetés à la mi-novembre pour aller voir les Devils contre les Blue Jackets de Columbus devenaient un problème puisque le même samedi! Dans la même journée, j’avais donc les Bengals à 13h et les Blue Jackets à 19h. 1h30 de route sépare Cincinnati et Columbus. J’ai pensé vendre ma paire de billets de hockey, mais je risquais de tout perdre, alors au diable!

J’ai réussi à faire les deux, sans manquer une seule minute et ce fut une longue journée. Parti de la maison à 10h pour les célébrations d’avant match (en gros boire de la bière), assister à la partie qui pour m’aider s’est terminée en prolongation vers 16h30, le temps de sortir du stationnement, manger un sous-marin sur les genoux, arriver à l’aréna à 19h pile pour retrouver son lit vers 23h30... Ouf!

Loin de moi l’idée de me plaindre, j’ai adoré ma journée, mais, honnêtement, je dois me demander ce que j’aurais fait si j’avais su que la NFL changerait l’horaire à la dernière minute. Est-ce que je serais allé au hockey sachant que le match aurait lieu la même journée. La réponse est non. Est-ce que je serais revenu une journée plus tôt? La réponse est oui! En faisant un petit calcul rapide, je peux d’ores et déjà affirmer qu’une des plus grandes ligues professionnelles de la planète m’aura couté une nuit d’hôtel et une journée de congé pour absolument rien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES